Pendant le mois d’août, j’ai décidé d’expérimenter la création d’images avec un nouvel outil : une « intelligence artificielle » et de partager cela sur mon compte Instagram et sur Twitter. Vous en avez forcément entendu parler : Dall-e, Midjourney, Dreamstudio, Stable Diffusion, etc. ces outils en ligne permettent de créer des images en entrant une phrase du type : « Un avion jaune qui vole sous la mer avec des petits chiens qui dansent sur ses ailes à la manière de van gogh ». Ces outils sont assez inégaux et ce qui est amusant c’est de voir la surprise du résultat.

Comme toujours avec les nouveaux outils numériques, avant de me lancer tête baissée, je me demande quoi en faire, à ma manière, avec une idée, un concept. Comme vous le savez, j’aime l’actualité, la presse, l’information (c’est pour ça que j’ai créé https://Jaffiche.fr il y a plus de 10 ans maintenant) et c’est pourquoi j’ai proposé à ces différentes IA de créer un visuel correspondant à un titre de presse.

Évidemment, mon idée n’est pas de dire que l’illustration ou la photo de presse est morte (certains le pensent mais je trouve que toutes ces formes d’expression se superposent, se complètent, s’entraident aussi parfois…), et sur ce projet, mon idée est de voir comment une IA interprète des sujets d’actualité avec des titres souvent basés sur des jeux de mot, des figures de style, parfois des interrogations, etc. Parfois le résultat est très réaliste, parfois très futuriste,parfois un peu raté aussi. C’est le jeu, mais cela propose un reflet différent sur l’actualité qui me donne à penser que l’image générée en dit parfois beaucoup plus sur l’imaginaire que nous avons autour des différents sujets politiques, économiques, sociaux, etc. que l’article en lui-même.

Pour regrouper toutes ces images, j’ai créé le hashtag #IAFP (sur Twitter et Instagram), comme l’intelligence artificielle de l’AFP, l’Agence France Presse(C’est un clin d’œil et une parodie, ne m’attaquez pas en justice hein ;-))

Je vous partage donc ce travail de création et de recherche ci-dessous.

L’actu du mois d’août vu par une IA (…et par un designer)

Le 06 août 2022 — « Sous les pins d’un massif forestier en Charente-Maritime, les agents de l’Office national des forêts traquent quotidiennement les touristes au comportement dangereux pour empêcher les incendies. »


Le 06 août 2022 — « Des vitamines vont être données au béluga »


Le 06 août 2022 — « Carte mondiale des anomalies de température enregistrées en juillet 2022 »


Le 08 août 2022 — « Climat : les réseaux sociaux pressent les célébrités de descendre de leurs jets privés »


Le 07 août 2022 — « Sécheresse: alors que les mesures de restriction d’eau se multiplient, les golfs bénéficient d’une dérogation pour arroser leurs terrains. »


Le 08 août 2022 — « La Colombie, à la biodiversité parmi la plus riche du monde selon l’ONU, a perdu 7.018 km2 de forêt entre 2018 et 2021. »


Le 08 août 2022 — « Taïwan critique la Chine pour avoir prolongé les exercices militaires autour de l’île »


Le 08 août 2022 — « La frontière entre la bande de Gaza et Israël a rouvert aujourd’hui, permettant à l’unique centrale électrique de l’enclave de redémarrer, au lendemain d’une trêve entre le Jihad islamique. »


Le 08 août 2022 — « Sécheresse au Kenya : à Purapul, les habitants survivent grâce aux baies. »


Le 09 août 2022 — « Le créateur de mode japonais Issey Miyake est décédé à 84 ans. »


Le 09 août 2022 — « Les autorités françaises vont de l’avant avec un plan pour ramener un béluga dans l’océan après qu’il ait remonté la Seine en direction de Paris, mettant sa vie en danger.»


Le 12 août 2022 — « Sans espoir : les acheteurs de maisons chinois sont à bout de patience avec les promoteurs. »


Le 12 août 2022 — « L’Allemagne, qui redoute une pénurie de gaz, va baisser le chauffage cet hiver dans tous les bâtiments publics avec un thermostat qui ne pourra pas dépasser les 19 degrés.»


Le 12 août 2022 — « Une substance inconnue et hautement toxique dans l’Oder, qui traverse la Pologne et l’Allemagne, semble être la cause d’une mortalité massive de poissons. »


Le 13 août 2022 — « Une quarantaine de femmes scandant « Pain, travail et liberté » ont défilé devant le bâtiment du ministère de l’éducation à Kaboul.»


Le 18 août 2022 — « En Norvège, 20 000 euros de dons collectés pour ériger une statue en l’honneur du morse Freya »


Le 18 août 2022 — « En pleine guerre, des centaines d’hommes creusent profondément sous terre pour assurer la sécurité énergétique de l’Ukraine.»


Le 19 août 2022 — « Une sortie spatiale russe s’est terminée prématurément à cause d’un problème de batterie sur la combinaison »


Le 19 août 2022 — « La guerre des abysses : pour son nouveau terrain de jeu, la marine française réclame des drones aquatiques capables de plonger à 6000 mètres »


Le 21 août 2022 — « Atteintes à l’environnement : Gérald Darmanin promet 3000 postes de gendarmes verts »


Le 22 août 2022 — « En Russie, les Starbucks rouvrent sous le nom de Stars Coffee. »

Le processus

Pour réaliser ce projet, j’ai tout simplement suivi l’actualité de près et j’ai traduit certains titres en anglais pour les donner à manger à l’intelligence artificielle (Midjourney et Dall-E principalement). J’ai ensuite réalisé une petite mise en forme graphique et typographique pour préciser le titre de l’actualité, la date et qu’il s’agit d’une image d’actualité réalisée par une IA.

La suite ?

Je vous partage ça très prochainement mais sur le mois d’août, j’ai aussi réalisé, de la même manière, des visuels d’actualité à partir du journal papier Libération, du Nouvel Obs et j’ai commis un petit écart en récupérant le dernier magazine Marie-Claire et en demandant à l’IA de me générer les visuels de ses (nombreuses) publicités. Les résultats de toutes ces recherches graphiques attisent ma curiosité, me questionnent aussi quant la pauvreté conceptuelle et graphique malgré une apparente richesse visuelle. Mais bon, ce ne sont que des outils souvent naïfs et agissant au premier degré, il faut que je continue de les pousser dans certains de leurs retranchements 😉




4 commentaires

  1. Bonjour Geoffrey,

    Très intéressante comme approche. C’est intriguant de voir ce que les professionnels de la création proposent comme usage de ces nouveaux outils… Encore un nouveau paramètre pour nous faire sortir de notre zone de confort, c’est chouette, ça stimule la créativité.

    Petite précision : j’ai discuté récemment avec un médiateur scientifique, qui a développé un jeu autour des programmes utilisant la technologie de l’intelligence artificielle, notamment avec un centre de recherche au canada…
    Pour être juste, il faudrait donc dire « des programmes utilisant la technologie de l’intelligence artificielle », ou « la technologie de l’IA », plutôt que « une IA ».
    En effet, le risque est grand (si ce n’est déjà advenu) de trop humaniser les « intelligences » qui ne sont qu’artificielles – c’est à dire qui ont un programme en entrée, avec une base de donnée comme matière à malaxer.

    Ca permet également de dédramatiser le prétendu « soulèvement des machines » 😉
    Et de recentrer le débat sur l’usage que l’on souhaite en avoir. Et donc parler d’éthique et de morale, ce qui est plus riche comme débat que ce que l’on entend toujours à propos de ces technologies.

    Hâte de voir la suite des travaux.
    Perso, j’ai testé une approche en design produit/industriel avec Midjourney :
    https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6947900227131482112/

    1. Merci pour ton retour !
      Je note l’idée de parler de programmes qui utilise une IA, c’est sûr que ça fera moins peur pour certains 😉
      Très drôle et intéressant aussi le biface d’Apple, j’aime beaucoup 🙂

      Geoffrey

  2. Bonjour Geoffrey,
    c’est effectivement très intéressant et plastiquement… troublant.
    Comment expliques-tu la différence de traitements graphiques (certaines illustrations ont une texture proche de la peinture, d’autres ressemblent à du photomontage), est ce que tu spécifie à chaque fois le traitement (« à la manière de… », « avec un style photo ») ?

    Étant DA dans la presse je trouve que certains cadrages sont intéressants mais l’ensemble manque cruellement de force et de parti pris graphique contrairement au travail d’un illustrateur.

    Merci de partager ce travail qui prête à réflexion.

    1. Bonjour Guillaume,

      merci pour votre commentaire ! En effet, c’est troublant et le style / traitement graphique est influencé, je crois, par l’univers du champ lexical. En effet lorsqu’on parle de forêt l’outil aura tendance a représenter cela de façon illustrative mais si on lui parle de ville, de futur ce sera une représentation plutôt science-fictionnelle. Les animaux et les images en gros plan seront plus généralement photoréalistes.

      Et oui, je partage totalement ton avis sur le fait que ces IA n’ont pas d’âme, d’intelligence, pas de parti pris, et heureusement 😉

      Au plaisir d’échanger,

      Geoffrey


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.