Hello à toutes et tous,

l’heure est un peu grave, le site Ecrans.fr risque de fermer ses portes à cause d’un « plan social ». Ecrans.fr, vous connaissez tous, c’est ce site fabuleux du journal Libération qui, au travers d’une petite équipe de gens passionnés et passionnants, nous partage l’actualité du numérique, l’actualité du web, l’actualité aussi du WTF, bref, un site incontournable pour les curieux comme moi.

Le contexte :

« Reposant sur le travail de trois journalistes […] Ecrans.fr perdra dès le mois prochain deux tiers de ses effectifs, dont les CDD se terminent jeudi. Comme l’un d’entre eux ne peut pas être renouvelé avant un délai de carence de six mois, une embauche en CDI a été demandée à la direction de Libération qui l’a jusque-là refusée, arguant qu’une telle décision ne pouvait pas être prise avant l’arrivée d’un nouveau directeur financier, le 15 aout prochain.  » [le figaro]

CDD & CDI :

« En attendant, Nicolas Demorand, directeur du journal, a proposé le remplacement de ces deux salariés (Camille Gevaudan et Alexandre Hervaud) par de nouveaux CDD. Mais humainement, on a vu mieux. Et éditorialement, cela revient à bruler et nier l’histoire du site qui s’apprête à fêter ses 5 ans en septembre. Erwan Cario, dernier journaliste en poste, rebasculerait sur Libé, en laissant sans pilote Ecrans.fr. » [le figaro]

À savoir :

Hélas, les CDD à répétition sont un classique chez Libération et notamment chez Ecrans.fr. Au final c’est l’histoire d’un siège éjectable sur lequel sont assis toute une communauté de lecteurs, un esprit rédactionnel, des archives, et littéralement une culture du web…. qui risque de disparaître.

En attendant, il y a cette pétition qui circule, et même si je ne suis pas en général favorable aux pétitions, j’ai signé celle-ci pour essayer d’agir avec mes moyens. Allez, je retourne télécharger tout le site d’Ecrans.fr et je souhaite bon courage à ceux Camille, Erwan & Alexandre.




15 commentaires

  1. Comme quoi la parade de Demorand (déguisé en indien dans le Libé de JP Gaultier) était un Écran… de fumée. À force de fonctionner à l’image Libé perd et touche le fond. Dans les coulisses c’est pas bien joli. Et le Libé de 73-81 est bien mort. Quand à celui du XXIème siècle il est sur une très mauvaise pente et le jockey Rotschild n’est plus dans la course…
    Qui se souvient du projet Libé de l’origine ? La société du spectacle et des médias l’a fait voler en éclat avec et sans Écrans…

  2. @Geoffrey Dorne: En fait je ne connaît pas ce site mais je suppose qu’il véhicule des valeurs justement à l’opposée de cette précarité…
    Je ne comprend pas vraiment la nécessité de le maintenir.
    Je ne crois pas qu’une équipe dirigeante qui emploie ces méthodes soit d’un coup touchée par la grâce – même si une bonne pétition peut aider, mais pour combien de temps ?

  3. Bonjour à tous,

    1/ Libé est dans une mauvaise passe, ce n’est pas neuf. Le numérique supplante peu à peu la presse papier… le « modèle économique » reste à trouver. Ils bouchent les trous, et cela se ressent.
    2/ Ecrans reste un excellent travail sur l’actualité du net. Supprimer Ecrans c’est nier toute cette partie (certes parfois futile) de notre quotidien numérique. Bref, passer à coté de l’actualité.
    3/Quant à CDD ou autres, nombreux sont les les auto-entrepreneurs, frees qui n’ont pas choisi leur statut. Fragilité des journalistes d’écrans, fragilité de leur travail, fragilité des projets qui y sont montrés… Les règles sont toujours faites pour les contourner.

  4. Sans doute une des meilleurs analyse (ludique) du web en france .. depuis 5 ans Je pense qu’ Ecran devrait absorber Libé ….
    Il avait même réussi à reproduire le côté branchouille agaçant des années 80 de Libération. Bref quitte à trancher c’est Libé qu’il faut supprimer !

  5. me demande si le « if you are going to kill it, please, open-source it » pourrait aussi s’appliquer à un site, histoire que dans le pire des cas Ecrans.fr ne s’éteigne pas : /

  6. ecrans.fr font des podcasts hebdomadaires sur la chaine Nolife accessible via l’adsl. Je les ai connu comme ça et l’équipe est très chaleureuse. Je serai déçu de ne plus les voir là bas 🙁
    Nolife est en vacances en juillet-aout et habituellement, il ‘teasent’ un peu sur la prochaine année concernant les programmes ou animateurs, et curieusement j’ai aperçu Erwan Kario plusieurs fois en guest dans le 101%, la quotidienne de la chaîne. Peut ^^etre qu’il prépare son arrivée là bas…

  7. En fait il y a des composantes personnelles et politiques à ces licenciements.

    Le propriétaire actuel de Libération (Édouard de Rothschild) refuse la signature de tout nouveau CDI. Les CDD sont donc renouvelés en boucles (certains depuis plus de 5 ans).

    À côté de ça, Monsieur Demorand a un ami journaliste au chômage en ce moment. C’est donc tout naturellement qu’il a pensé pouvoir éjecter un des deux CDD d’écran.fr pour y placer son ami.

    Évidement c’est là l’oeuvre d’un nouveau qui ne connaît pas bien la maison. S’en est suivit une ag avec un vote de défiance de la société des rédacteurs. Qui ont donc voté la défiance à 85%.

    Hum, c’était une bonne idée de nommer directeur de la rédaction un homme qui n’avait jamais mis les pieds dans un quotidien.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *