Hier, Frédéric Le Martelot, fidèle lecteur de Graphism.fr depuis plusieurs années m’a partagé un de ses derniers projets plutôt intéressant si vous faites du dessin ou si vous cherchez des idées pour réaliser des illustrations ! En effet, je ne sais pas comment vous faites mais lorsque je me retrouve devant une page blanche, soit je dessine ce que j’ai sous les yeux ou pas très loin, soit je dessine d’imagination au risque de retomber dans mes vieux démons, soit je laisse aller le crayon au fil de la page.

draw3

(un petit croquis de l’an dernier)

Et bien grâce au jeu de Frédéric, nous allons pouvoir faire autrement ! L’idée est de générer des idées de dessin en quelques secondes. Une sorte d’anti page blanche comme il le dit lui-même. Intitulé le « Bingo de l’Illustration », ce projet est constitué d’une grille et d’un dé.

Le Bingo de l’illustration

« En tant qu’illustrateur, entre deux commandes il peut m’arriver d’avoir le syndrome de la « page blanche » et chercher à m’améliorer en sortant de ma « zone de confort ». C’est souvent dans des temps un peu réduits ou avec des contraintes inhabituelles que notre créativité fonctionne à plein régime. Pour pouvoir avoir me mettre dans ces conditions, j’ai créé un jeu papier. « Le Bingo de L’illustration », est un jeu qui permet de nous imposer : Un décor, une ambiance, un personnage, une action, un cadrage et un angle de vue. Pour cela il suffit de lancer trois fois une paire de dés et de mettre les jetons sur les cases correspondant aux numéros qui en résultent. Si vous désirez des contraintes encore plus fortes, il vous suffit d’invoquer le démon, « Obanompassa » ! En lançant une nouvelle fois votre paire de dés, il vous donnera une contrainte de réalisation bonus ainsi qu’une contrainte de temps. »

Le jeu à imprimer chez soi

grille1 grille12grille2

Le plateau est intégralement présenté sur la page Behance de Frérédic et aussi en téléchargement sur DropBox en français et en anglais. Évidemment, cela fonctionne encore mieux si vous avez de vrais dés et quelques pions. J’imagine que cela peut très bien se prêter aussi avec des enfants afin de raconter les histoires qui vont avec !

À vos crayons, prêts ? Jouez !




2 commentaires

  1. Le concept est super cool (qui n’empêche pas en plus de créer ses propres grilles), par contre je lance les dés 1 par 1, sinon je comprends pas comment différencier, admettons, un 12 d’un 21?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *