Hier, le gouvernement a sorti un site intitulé Stop Djihadisme et dont le but est de prévenir et lutter contre les extrémistes qui entrent en guerre sainte sur le territoire français (si j’ai bien suivi). Le site est disponible sur http://www.stop-djihadisme.gouv.fr et dedans, beaucoup d’information très simplifiée, synthétisée, didactique. Bref, une approche intéressante même si un peu « simpliste » à mes yeux… jusqu’au moment où je suis tombé sur cette image, cette infographie :

L’infographie de Stop Djihadisme

radical

Et… Cela m’a ennuyé, réellement et sincèrement. Ensuite, j’ai essayé de comprendre pourquoi. Pourquoi, une image qui est censée simplifier un propos m’ennuie alors que des images, j’en réalise tous les jours de ma vie. Et bien tout simplement parce que cette image est

  • stigmatisante
  • erronée
  • incite à la suspicion
  • vraiment maladroite
  • ressemble à un bullshit bingo

Prise indépendamment,  chaque activité déclarée dans cette infographie ne représente presque jamais un danger, et même si, à la fin de l’infographie, il est écrit « Chaque situation est spécifique, l’identification d’un ou de plusieurs signes n’implique pas systématiquement une radicalisation« , au mieux personne ne le lit, au pire, personne n’en tient compte, car, l’image est déjà dans la tête, la suspicion également.

Pour ma part, je considère qu’on a le droit de se méfier d’anciens amis, de rejeter un membre de sa famille, de changer son alimentation (ceux qui me connaissent savent que je l’ai fait), que certains abandonnent l’école pour diverses raisons, que parfois, arrêter d’écouter de la musique, ça fait du bien, ne pas aller au cinéma aussi, et que de ne plus faire de sport, de s’habiller bizarrement et de traîner sur Facebook n’est en rien un danger.

Questionnements sur les éléments visuels de cette infographie

pictos2

Bref, vous vous en doutez, quand on fait une infographie, chaque élément compte. Chaque symbole et système de représentation est important. Et pour des sujets comme la question de « Qui est djihadiste autour de vous ? » est terriblement sensible, délicate à aborder et vraiment vraiment plus complexe que cette image ne laisse penser, je pense que d’y aller avec de gros sabots n’est pas la meilleure solution.

Enfin, que l’État appelle à la vigilance est une chose, qu’il offre un discours caricatural et dangereux en est une autre. Parce que oui, tout le monde n’a pas forcément le recul nécessaire pour savoir si son fils / sa fille devient végétarien(ne) et donc change d’alimentation, que son fils / sa fille se sent mal dans sa peau et donc met des vêtements larges pour se cacher un peu, que son fils / sa fille arrête d’écouter de la soupe dans son casque Beats et se met à lire des livres… les exemples ne manquent pas.

Ouvrons l’œil

Bref, ouvrons l’œil sur les raccourcis de sens qui nous entourent. Et notamment dans les images car l’impact de l’image peut être très fort pour toucher énormément de monde en très peu de temps.

Et si vous avez aimé cette infographie de l’État, ne manquez pas ses dizaines de caricatures qui sont déjà en ligne ;-)




12 commentaires

  1. Désolé pour le point Godwin, mais ces affiches me font penser aux circulaires et autres informations distribuées aux populations pendant la Deuxième Guerre sur « comment identifier un juif », et ça c’est terrible.
    On y est pas encore, mais cela se rapproche… et ça me fait peur.

  2. Harghh, mon fils de 8 ans a décidé qu’il n’aimait pas les crevettes alors qu’il a toujours adoré ça. Hier quand je l’ai récupéré à la sortie de l’école il m’a dit : « Paul, c’est plus mon copain ». Ce matin il m’a dit : « je ne veux pas aller à l’école maman ».
    Trois items… j’en était sûre!! « Chériiii, le p’tit est djihadiste »
    Ce type de communication est pitoyable, en essayant de s’adresser à tous (du plus crétin au plus cultivé) elle devient réductrice et perd son sens. Sans parler du côté délation qui semble d’un aure âge.

  3. Effectivement cela part certainement d’une bonne intention mais c’est trop simpliste et surtout les raccourcis sont frappants. Le problème c’est que ça va provoquer un tollé qui va détruire tout ce qu’ils essayent de mettre en place. C’est comme cette campagne : http://goo.gl/QGSFyC
    qui peut-être un moteur pour les personnes en déshérence. Ce n’est pas évident de s’adresser à tout le monde, le sujet étant très délicat. Personnellement je pense que la mesure n°1 est l’éducation et qu’en parler dans les écoles et les familles seraient le premier pas vers une prise de conscience.

  4. Je suis d’accord avec la plupart de tes remarques Geoffrey (pas forcément toutes mais elles sont argumentées donc je ne discute pas). Entièrement d’accord avec Mulk sur l’identification des juifs… Je pense que cette campagne est surtout très maladroite mais qu’elle partait d’un bon sentiment au départ. Le but n’étant pas à la base de pointer du doigt certaines personnes mais de les protéger d’une forme de « sectarisation ». Après, c’est loupé pour toutes les raisons évoquées par vous autres. C’est plus stigmatisant qu’autre chose. Maintenant, quand tu (Geoffrey) me dis que le casque à arceaux met en évidence une partie bien définie de la population, je me mets à la place du (ou de la) graphiste qui cherche à créer un picto représentatif par tout le monde et c’est peut-être plus parlant qu’une chaîne hifi… Mais je suis d’accord, c’est maladroit (surtout la baguette de pain qui m’a beaucoup fait rire !).

  5. La représentation graphique en soit ne me choque pas outre mesure (mise à part la baguette vraiment cliché, j’aimerais bien avoir la source d’information prouvant que les djihadistes ne mangent plus de pain). Par contre, le côté grille de BINGO ! « Mince j’en ai 4sur9″ ou  » Ouf, j’en ai 0(zéro) » – ça me gène d’avantage.
    Clairement, on rajoute des cases et change le titre par »Test : A combien de % suis-je djihadistes ? », on aurait eu la même composition graphique !

    Bref, clairement pas convaincu pour ce type de communication pour ce genre de sujet !

  6. – Nous avons besoin de vous sur place. Un Expert. Un spécialiste du monde Arabo-Musulman.
    – Arabo… ?
    – … Musulman. Cherchez ce qu’avait découvert Jefferson et trouvez qui l’a tué.
    – Comptez sur moi.
    – Profitez-en pour me calmer tout ce petit monde. Américains, Soviétiques, Anglais. Confortez les positions de la France, instaurez la paix en Égypte, sécurisez le Proche-Orient.
    – Pas de problème.

    OSS 117 : Le Caire nid d’espions, Armand Lesignac et OSS 117.

  7. A vrai dire quand j’ai vu passer cette infographie, je n’y ai pas trop prêté attention : j’ai cru que c’était une parodie et je n’étais pas d’humeur à lire une blague.

    De voir que c’est sérieux est très inquiétant ; merci de l’avoir signalé.

  8. Bonjour,
    Bonjour et merci pour cet article ! et cette analyse !! C’est vrai qu’on se demande l’objectif premier de l’Etat lorsque ce genre d’infographie a été mise en place… Et tous ces signes servent plus à repérer un « musulman » qu’un djihadiste.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *