Hello 🙂

Si vous pensiez que le vol d’identité est le pire scénario d’une mauvaise utilisation d’Internet, c’est parce que nous ne vivons pas dans un pays qui censure énormément ou surveille l’activité numérique de chaque citoyen. L’infographie que je vous présente ci-dessous nous montre les « ennemis d’Internet », qui empêchent les citoyens de partager ce qu’ils veulent en toute sécurité, qui recueillent des informations par le biais de blogs, des pages Facebook ou Twitter, etc. Un exemple avec la cellule Internet de la police d’Orlando qui, lors de récentes manifestations ont désinformé les citoyens avec de faux comptes Twitter.

Bref, avec des projets de loi comme SOPA, PIPA ou encore CISPA (sans parler d’Hado…pi ?), cette infographie risque de se compléter de plus en plus.

source




4 commentaires

  1. Pour les deux dernières nations ennemies d’internet, il est bon de préciser que rien n’eu été possible sans l’aide de la France et de la vente de technologie de surveillance, d’interception, de censure et de modification des communications … Merci Bull, Merci Amesys.

  2. Je sais qu’on s’en fout un peu, mais vouloir représenter graphique un nombre, quand on en a même pas un deuxième pour comparer, c’est totalement ridicule :

    Par exemple, les 25 bulles représentant 10 000 000 d’habitants chacune. On aurait pu dessiner 10 000 bulles représentant 25 000 habitants, ça aurait été encore plus impressionnant…

  3. C’est un peu niais, comme infographie. L’argument selon lequel il faut davantage de papiers pour allez surfer dans un webcafé en Iran que pour avoir un passeport aux US, pays de la liberté, comme on sait…

    La dernière fois que je suis allé aux Uesses, on m’a pris l’empreinte digitale de mes DIX doigts, on m’a photographié, on m’a posé des questions éminemment personnelles, etc.

    Quand on voit comment sont réprimés les Occupy aux Uesses (mais aussi en Espagne, en Grèce, etc.), on se demande comment ce genre d’infographie peut faire encore illusion.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *