C’est la question que soulève ledevoir.com, la réponse est bien sûr non, mais je pense qu’il faut comprendre les différences intellectuelles à l’heure d’internet, les jeunes ne pensent plus pareil, ne retiennent plus les mêmes choses, ne se servent plus de leur cerveau de la même manière… Et quand je dis les jeunes, je me considère dedans ;-)

Je vous propose de lire un petit extrait et surtout de lire le billet en entier à la fin de cet article ;-)

Transmission des connaissances contre créativité; culture classique contre culture populaire ou technologique; passé contre futur; sagesse contre jeunesse; ces concepts apparemment en opposition s’inscrivent dans une même dialectique. «De tout temps, il y a eu une fracture entre ce que les gens voulaient que les jeunes sachent et ce qui les intéresse. Cela n’a jamais empêché le monde de fonctionner, et c’est même nécessaire pour assurer que la roue tourne et que la culture s’enrichisse», croit M. Asselin.

Le détracteur de la «génération la plus ignorante» Mark Bauerlein le rejoint. «Il est sain que les plus vieux veuillent transmettre leur héritage et il est sain que les jeunes y résistent en décriant le caractère rigide et autoritaire de leurs aînés. Mais pour dire que l’on incarne la nouveauté, encore faut-il avoir une idée du passé», conclut le pamphlétaire.

Des têtes bien pleines ou bien faites? La tension entre les deux est probablement source d’évolution.

> Par ici pour lire tout ça 🙂




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *