Hello.

Je ne sais pas faire de grands discours dans ces moments tristes mais j’apprends la disparition de Jean Giraud alias Moebius, un maître international de la bande dessinée. Il a été mon modèle et le restera, j’ai aussi eu le goût du dessin grâce à son travail, à son univers. L’an dernier, j’ai pu le rencontrer lors de son exposition à la Fondation Cartier, rencontre qui restera dans ma tête, pour sûr. Quelques photos de l’exposition ci-dessous et une pensée pour lui, sa famille & ses proches.




14 commentaires

  1. Quel vide intersidéral soudainement…
    Il fut aussi celui que je me choisis comme maître d’art depuis une trentaine d’années.
    Quelle tristesse :(:(:(
    Toutes mes pensées à sa famille…

    ps : merci pour les photos, redécouvrir ces originaux fait chaud au cœur !
    J’avais pu dévorer cette expo exceptionnelle : une vraie merveille 🙂

  2. @Geoffrey : je ne sais pas comment tu t’y es pris pour faire ces clichés mais lorsque moi j’étais sur place, ça frisait l’impossible…!
    Le magnifique ouvrage qui est sorti à l’occasion chez Acte Sud m’aide à m’y replonger avec allégresse 😉

  3. @Geoffrey : Ca n’a pas de prix !…mais je me souviens aussi qu’il était interdit de prendre des photos, sauf pour les vip à priori 😆
    C’était la troisième expo consacrée au maître qu’il m’était donné de voir, celle-ci était certainement la plus aboutie sur le fond et la (trans)forme.
    Dommage pour celles et ceux qui ne purent s’y rendre que les spéculateurs de tous poils aient fait grimper de façon si hallucinante la cote du « catalogue »…plutôt un ouvrage de luxe en terme de qualité d’impression !

  4. Bonjour, cela fait plusieurs fois que je viens sur votre site et.. je suis toujours émerveillée. Déjà par votre design épuré, sobre et cette « tâche » noire très intéressante qui ressort mon côté enfantin.
    Vos posts sont fort intéressant et j’aime retourner des pages en arrière pour en revoir un en particulier.
    Continuer ainsi et je vous souhaite de passer une agréable soirée.

  5. J’avais réussi à avoir une dédicace de Moebius il y a 4 ans au Festival d’Angoulême, vraiment un peu au hasard, je l’avoue, en fait! Je veux dire que pour moi, cela avait été un moment inoubliable et particulier….
    En effet, durant le Festival une après-midi, je me suis baladé dans un pavillon (de B.D. d’occasion uniquement) et là, je passe devant un stand où je vois un vieux monsieur avec des lunettes et les cheveux assez longs gris-blancs, dispersés un peu partout, tout seul, à son stand… Je ne l’avais jamais vu en vrai donc je ne savais pas précisément à quoi il ressemblait… Je me suis dit au début: « – Cette tête me dit quelque chose! » , et après je me suis dit: « – Nooon…, ça peut pas être Moebius…?..!?, un monsieur, tout seul…, comme ça…, à son stand… ». Ensuite, avec un peu de curiosité, je me suis rapproché du stand et j’ai vu une pile de B.D. à son nom prête à être dédicacée et j’ai compris que c’était bien lui!
    J’ai eu de la chance de me faire dédicacer une de ses B.D. sans être obligé de faire la queue, avant tout le monde, car personne n’avait encore été mis au courant de son arrivée à son stand pour faire des dédicaces et je crois que cette séance de dédicaces n’était pas prévue au programme du Festival… je crois (je peux me tromper).
    10, 20 min après, quand je suis revenu à son stand, il y avait effectivement une longue file d’attente.

    Ce sentiment est quand-même étrange lorsque je me suis retrouvé, tout seul, en face de lui…, à discuter un peu avec lui, j’avais l’impression de m’adresser et de me retrouver face à un individu ordinaire alors que c’était un maître de la bande dessinée du 20ème siècle, un penseur, artiste, un visionnaire et un génie! Très bon souvenir.

    RIP Moebius.

  6. @WhiteBat: J’y ai eu droit aussi 🙂

    D’ailleurs, le prix de la BD en question ( le chasseur déprime ) d’occasion a tout simplement bondit… (120€ sur amazon ?).

    Mais perso, je la garde.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *