Ouch, il est encore tôt, mais je lis un peu libération en ligne, et ils ont un “papier” (virtuel certes), sur les jeux vidéo expérimentaux indépendant, (à jouer en ligne ou à télécharger,) qui explorent l’expérience-jeu par une approche artistique, contemplative, voire philosophique.

Vous savez surement que le phénomène n’est pas nouveau, mais voici ce que Libé nous dit : “il s’est intensifié ces dernières années. «Les gens sont de moins en moins satisfaits des jeux proposés par l’industrie et vont chercher ailleurs, expliquent à Libération Damien Di Fede et Heather Kelley, du collectif montréalais Kokoromi. De plus, la croissance du nombre et de la qualité des logiciels disponibles gratuitement ou à très faible coût permet à des particuliers ou à des petites équipes de réaliser de bons jeux indépendants, dont beaucoup explorent un gameplay ou des sujets peu couverts par les jeux commerciaux.»”

Kokoromi
“Les quatre développeurs de Kokoromi partagent leur temps entre petits projets (le très remarqué Fez) et grosses machineries. «Je m’intéresse au game design expérimental et non traditionnel qui casse le moule de l’attendu et atteint de nouveaux publics sans pour autant sacrifier la qualité» , raconte Kelley. En 2006, ils ont créé Gamma, un concours de création indépendante dont la principale règle stipulait l’utilisation d’une résolution graphique limitée (256×256 pixels).

Rod Humble
“Même démarche artistique et autobiographique chez Rod Humble, par ailleurs responsable des Sims chez Electronic Arts. Avec The Marriage et Stars over Half Moon Bay, il fait dans la métaphore et propose deux œuvres, au graphisme minimaliste et gameplay ultralimité, basées sur son expérience personnelle de la vie.”

En 2005,
“dans le cadre de leurs études, quatre jeunes de Pittsburgh lancent
The Experimental Gameplay Project afin «de recenser le plus grand nombre possible de gameplays». Ils s’enferment dans une chambre et tentent de réaliser le maximum de jeux selon trois règles : chacun doit être basé sur un thème et être réalisé en moins de sept jours par une même personne.

Devant le succès du site, ils décident un an plus tard de l’ouvrir au public. Depuis, les créations affluent et le site compte aujourd’hui plus de quatre cents jeux qui titillent l’imagination et bousculent le gameplay. Parmi nos préférés : le surréaliste On a Rainy Day de Shalin Shodhan, le jeu de construction Tower of Goo de Kyle Gabler et le Bonsaï virtuel de Christian Schlager.”

Personnellement, je pense que de rejeter des options dès le début du processus créatif peut être un moteur créatif et valorisant pour le jeu vidéo final ça permet de se concentrer sur un but précis.
.. Pour finir, vous pouvez vous rendre sur Experimental GamePlay ici !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *