La vie privée est un sujet vraiment important à mes yeux, d’autant plus qu’il touche tout le monde, qu’il est mis à mal par nos Gouvernements et leur approche du numérique mais aussi par toutes les grosses entreprises web qui cherchent à « mieux nous connaître » pour mieux nous proposer du contenu, de la publicité… Bref nous faire acheter des choses. En restant très lucide, il faut comprendre que ces entreprises ne veulent pas notre bonheur en premier lieu, elles veulent d’abord gagner de l’argent, le plus d’argent possible.

Bref, aujourd’hui je vois fleurir de nombreuses initiatives pour nous sensibiliser et protéger notre vie privée – donc notre vie – comme par exemple des institutions comme l’EFF (Electronic Frontier Foundation), la Quadrature du Net, j’en passe ou encore des livres comme celui de Tristan Nitot (livre que j’ai bientôt terminé de lire), des sites comme PrivacyTools, ou encore ce calendrier de l’avent de la vie privée !

Pour compléter cette liste – volontairement courte – je souhaite aujourd’hui vous présenter Datak, un serious game réalisé par la RTS (Radio télévision suisse) et qui a pour vocation de sensibiliser le public aux enjeux de la protection des données et de ce qu’on appelle maintenant le Big Data. Datak est le fruit de 18 mois d’enquête journalistique menée par l’émission de radio On en Parle.

J’ai expérimenté le jeu, au départ d’une façon un peu légère, puis je m’y suis réellement pris, autant dans les choix que ce jeu nous demande de réaliser que dans les découvertes que l’on y fait, les vidéos qu’on peut y voir, les différents supports de communication avec lesquels on peut interagir. Nos points sont le temps et l’argent et nos prises de décisions reposent sur des connaissances à acquérir, sur des choix moraux mais aussi sur le fait de travailler pour le Maire d’une ville et donc d’essayer de garder son job de jeune spécialiste d’Internet et des réseaux sociaux. Côté univers graphique, c’est plutôt bien travaillé, les couleurs et les décors nous plongent directement d’un univers à un autre, le travail typographique est bien équilibré.

Bref, un jeu qui mérite sincèrement de s’y plonger !

Un aperçu de l’univers de Datak

Notons également que le jeu est gratuit, que toutes les données récoltées par le jeu sont minimes et disparaissent au bout de 2 semaines, qu’elles restent hébergées sur les serveurs de Datak, en Suisse…. Bref, rendez-vous sur datak.ch pour vivre cette expérience plus que nécessaire !

Merci à Jérémie pour la découverte \o/




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *