Bonjour 🙂

Je vous parle de temps en temps des aventures de Daito Manabe (ou là!) et de ses expérimentations électronico-corporelles. Daito Manabe réalise des systèmes interactifs avec des capteurs myoélectriques et il a ainsi fait évolué un de ses projets de telle sorte qu’il puisse utiliser sa peau comme une batterie. C’est une « simple expérimentation » mais il nous montre ainsi certaines possibilités que la peau peut avoir lorsqu’on parle d’interface et d’interaction :


(videos)

Hier lors de la conférence à laquelle je participais sur le design de la presse en ligne, un des intervenant expliquait que les outils technologiques étaient de plus en plus proche de notre corps, que nous étions passés de l’ordinateur,  au laptop, au téléphone qui tient dans notre poche et il imaginait qu’un jour la barrière de la peau soit franchie et parlant d’implant… Et bien, ici, la peau « est » la technologie. Un premier pas donc vers l’immatériel ou l’interface physique ?




3 commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *