Bonsoir 🙂

C’est la vidéo du dimanche soir, il s’agit du graffeur KIDULT, un artiste qui s’en prend aux hauts lieux de la mode parisienne comme les boutiques d’Agnès B ou encore de Vuitton. Kidult le dit lui-même, il déteste la récupération du graffiti pratiquée par l’univers de la mode qui détruit l’essence même du graffiti. Attention aux âmes sensibles du respect des vitrines, ça peinturlure à coup d’extincteur !

Certains crient au « fake », d’autres au vandale, j’entends également certains qui parlent de vrai rebel et de puriste. En attendant, je suis curieux de voir ce dont il est encore capable ! 🙂




18 commentaires

  1. C’est le pseudonyme Kidult qui est fake.
    Inconnu au bataillon il s’agit peut être d’une nouvelle identité de Space Invader, de Zeus (bien connu pour des action similaires) ou les membres du crew Grim Team (vu les stickers et les dédicasses a la fin de la vidéo)…

    A suivre

  2. Wahoo, je relaireai bien dans mon article sur les graffitis mais après on va croire que je suis une succursale 😯
    C’est drôle, en me renseignant sur le sujet j’ai l’impression qu’il y a une vraie fracture entre ceux qui vendent leur art et ceux qui les traitent de vendus…
    La différence avec beaucoup d’autres milieux graphiques reste donc le message social si j’ai bien compris.

  3. « Kidult », une façon d’ironiser la fausse sociologie autour des « adulescents »? Il y a quelques années, nous avions inventé le terme « enfulte »..
    Dans l’absolu, je le trouve vraiment logique et couillu, mais le résultat est quand même assez dégueulasse pour les cibles auxquelles il s’attaque et dessert sa cause.
    Mais n’est-ce pas plus du tag que du grafitti?

  4. @Cajon: Zeus, oui, il en a les couilles (voir les plaques minéralogiques sur les caisses de flics le 31:12:99) mais son travail est beaucoup trop propre pour que ce soit lui..

  5. La démarche est peut-être cohérente, mais à un détail près : quelqu’un qui se dit artiste et qui prône le vandalisme, une approche anti-créatrice au possible, c’est triste quand même. Ça n’inspire pas franchement le respect…

  6. A 7:59 j’étais là je pense que ce mec déteste André qui lui a 7:59 a fait un event pour Chanel une autre fois pour Vuitton même donc je me méfierai si j’étais André , sinon je comprend ce qu’il veut dire et j’adhère mais le résultat final est quand même aggresif 👿 😈

  7. Pour moi la cause est tout à fait défendable, pourtant je n’apprécie pas vraiment le graffiti « vandalisme » dont il prône le côté dérangeant voulant le rendre artistique. L’art est fait pour être apprécié même si défend une cause, ici un graffiti plus travaillé aurais été plus judicieux et autrement plus risqué que le Tag fait à l’arrache à l’extincteur de nuit pour pouvoir vite se sauver…

  8. http://www.youtube.com/watch?v=w_QUe5M_zb8

    http://www.flickr.com/photos/theendiscomingproject/sets/

    En parazittant la ville, ‘The END’ propose une vision alternative et critique des publicités, et invite le passant à se questionner sur le gavage médiatique et la suggestion de besoins et de rêves artificiels.
    Une danse macabre entre les objets de désir et notre quotidient qui forme des Vanités Urbaines, et fait résonner le Memento Mori : Souviens toi que tu vas mourir.

  9. Le monsieur parle de réappropriation de l’espace public, et c’est ici bien ce dont il est question. Je vous rappelle que les publicités sont également un acte de vandalisme. Elles sont acceptées car encadrées par un rapport marchand.
    Par ailleurs, Kidult ne sort pas de nul part, il est effectivement dans le milieu du graff depuis longtemps, mais il était connu sous un autre blaze.
    Certains trouvent la démarche agressive, c’est bien de cela dont il est question… et ce qui est revendiqué.
    Quand aux fins, nous en sauront plus dans peu de temps…

  10. @Cajon
    Normal qu’il ne soit comme writters francais, il est de N.Y.
    Les vandales présentés dans la vidéos sont fait pendant une session d’une semaine sur Paris.
    Enfin en ce moment il prépare une expo, tu auras des réponses à tes questions.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *