Hello 🙂

Une fois de plus je lis que les jours du code PIN sont bel et bien comptés. J’avoue, on s’en doutait ! On imagine alors qu’il pourrait à terme être remplacé par nos caractéristiques biométriques telles que la voix ou encore la démarche. Une approche de la sécurisation pouvant se concrétiser par un système original “d’animal électronique”, selon des chercheurs britanniques (encore eux!)

Sorte de “Tamagochi” à l’intérêt pratique, ces objets seraient capables de reconnaître certaines caractéristiques de leur porteur, permettant ainsi l’identification de ce dernier. “Au lieu que la signature biométrique d’un individu soit stockée sur une base de données distante, celle-ci résiderait dans un simple gadget portatif”, explique Pamela Briggs, psychologue et chercheuse en informatique l’université de Northumbria. 

 

Un modèle qui, s’il peut paraître farfelue, est technologiquement réalisable. Des accéléromètres pourraient détecter la démarche tandis qu’un logiciel de reconnaissance vocale se chargerait d’analyser l’empreinte vocale. Et Patrick Olivier de l’université de Newcastle d’ajouter : “le problème principal serait la durée de vie des batteries”.

Il est bon de remarquer que ce concept de petits animaux de compagnies s’inspire du l’oeuvre fantaisiste “His Dark Materials books” signée par Philip Pullman et dans laquelle les protagonistes sont accompagnés d’animaux étant des “représentations physiques de leur âme“…

Prometteur vous croyez ? Personnellement, j’ai encore du mal à me dire qu’il ne faudrait pas changer notre intonation, notre démarche, notre visage, sous peine de ne plus être reconnu par la machin…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *