Bonsoir 🙂 J’iintitule ce billet “l’évolution graphique du web [exemple 1]” car après tout, le web change graphiquement, comme la mode ou la presse, on se retrouve avec des changements visuels assez intéressant. Et puis bon, je suis designer graphique, alors j’avoue que toutes ces analyses là, je me les fais à moi même sans pour autant les partager… Il y a un début à tout ! Alors pourquoi ne pas parler du logo d’Accessoweb, qui existe depuis déjà plusieurs années ? .. Et surtout, parcequ’i va bientôt changer !

logo 2005
2005, on rencontre le côté “bords arrondis” très typique de cette possibilité sur photoshop et en même temps très “soft” dans son ensemble. Notez les ombres portées également. Ici, l’utilisation de 3 couleurs un peu pastelles est très tendance à cette époque du web. Une typo simple sans sérif, qui colle bien à l’écran (myriad ?).

logo 2006

début 2006, retour d’un besoin de légitimité par de la typographie sérif ? En effet, de plus en plus de blogs fleurissent sur les quatre coins du web. Notons qu’il n’y a que deux couleurs, ce qui rend le logo déjà plus exploitable d’un point de vue “imprimable sur papier”.

logo 2006-07
fin 2006 un logo tendance en plein dans la première vague du web 2.0. Retour à la typographie sans serif, mais plus carrée cette fois-ci. On à un “2.0” encore un peu discret qui impose encore une certaine contemporanéité sur le site. Histoire de montrer qu’il est actuel quoi. Et puis, toujours très tendance, cet effet de reflet dans le texte, complètement 2.0 lui aussi 🙂

logo 2007
2008, la seconde vague du web 2.0. Le “O” a disparu, on ne lit plus que Access Web 2.0, et le “2.0” ressort encore plus maintenant. Le coup du reflet au sol est totalement branché, on en retrouve partout sur le web à l’heure actuelle, le tout reste quand même bien fait.

futur logo
2008-(2009?) le futur logo. Fini les reflets, fini les effets, fini le 2.0. Ce logo revient aux fondamentaux, une typo sans serif simple, une couleur sombre et sobre et le “o” comme un soleil. À noter que le gris fait “moderne” sur le web, on est dans la vague 3.0, celle de l’économie de moyens.

Pour conclure, je sens avec cet exemple, mais pas seulement, que l’identité graphique des logos de sites web s’éloigne (enfin!!) des reflets, des ombres portées, des nombreuses couleurs.. Dans mon travail de graphiste, j’ai toujours travaillé à l’essentiel, sans tenter de “surcommuniquer” une marque ou un logo, je pense qu’il faut pouvoir rester simple pour être compris. Peut-être que si Google ne change pas de logo, ils seront à la mode dans 5 ou 10 ans ? 🙂

ps : j’ai mis une heure à écrire ce billet, j’espère que ça vous aura intéressé :p




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *