Voici une œuvre d’art qui explore la relation entre la nature, le mouvement et le son… Les images sont intrigantes, tantôt rapides, tantôt lentes, elles interrogent également sur le montage d’un pareil film.

L’interprétation, c’est son titre, nous mène dans un voyage par le biais d’une forêt florissante. On y voit également un peu de microbiologie au travers d’un éventail d’organismes verts, bleus, bruns, noirs et blancs… Ce film tente cependant au travers du son, de minimiser les sons réels de la nature au profit des sons électroniques.

Paul Young à la conception visuelle et Michael Cina à la conception sonore.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *