Hello ! 🙂 Pour une fois je vous rédige un billet qui n’est pas orienté graphisme et web, on va parler de la natuuure 🙂

Les scientifiques le décrivent avec un bec de canard, une queue et une fourrure de castor, et du venin dans les talons. À première vue, l’ornithorynque est une curiosité de la nature. Mais depuis jeudi, c’est officiel. Le génome de l’animal a été décodé et montre qu’il est bien le résultat d’un mélange de plusieurs espèces au fil de l’évolution… Bon on s’en doutait !

 

Cette avancée pourrait aider à comprendre comment les mammifères – humains inclus – ont évolué depuis leur condition de reptiles il y a plusieurs millions d’années

«À première vue, l’ornithorynque apparaît comme un accident de l’évolution», explique Francis Collins, directeur de l’Institut américain de recherche sur le génome humain, qui a financé l’étude. «Mais, aussi bizarre que semble l’animal, son génome est inestimable pour comprendre comment les processus biologiques des mammifères ont évolué».

«Ce que nous avons découvert, c’est que le génome, tout comme l’animal, est un amalgame incroyable de caractéristiques de mammifères et de reptiles, ainsi que de quelques caractéristiques uniques d’ornithorynque»

 

Les éléments liant l’animal aux mammifères sont l’allaitement des petits et la présence de fourrure, tandis que la ponte d’oeufs et la production de venin le rapprochent des reptiles.

L’ornithorynque est le seul animal qui a conservé ces caractéristiques de serpents et de lézards tout en étant mammifère…Les scientifiques pourront-ils découvrir d’autres espèces de ce type et faire avancer la recherche grâce à des espèces uniques ?




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *