Des nouvelles de la bande dessinée ! Vous le savez, nous sommes à l’heure du “numérique”, du “digital”, du “tout en ligne”, blablabla.. mais avoir une bonne bande dessinée en papier entre les mains, c’est quand même extrêmmement agréable ! Cependant, le numérique fait (quand même) son entrée dans ce marché relativement “jeune” qu’est la bande dessinée, en voici les dernières innovations :

sur Actuabd :

“On vient d’en avoir la confirmation cette semaine. Surfant sur le succès de la Wii de Nintendo (plus de 15 millions d’exemplaires vendus de par le monde), les éditeurs japonais Shueisha, Shogakukan, Kadokawa Group Publishing, Kodansha, et TOSE viennent de signer avec le fabricant de consoles un accord qui leur permet d’offrir aux possesseurs de Wii, grâce à une plate-forme commune intitulée Librica, la possibilité de télécharger, moyennant le paiement d’un abonnement, les mangas qu’ils désirent.”

“Elle modifiera une fois de plus les us et les coutumes de nos métiers. Si Shueisha est venue directement à Japan Expo avec ces produits, c’est parce qu’il semble évident qu’elle se positionne comme le premier opérateur de leur diffusion, en essayant si possible d’accéder directement au consommateur sans passer par un licencié.

Autre problématique : comme cela s’est passé dans la télévision avec les droits sportifs ou cinématographiques, les opérateurs des réseaux téléphoniques et numériques peuvent interférer sur les équilibres éditoriaux. Les éditeurs de BD du futur auront peut-être pour noms Orange ou Vodaphone…

Ceux qui survivront à cette tendance seront les dessinateurs les plus adaptés au numérique et qui, graphiquement, sont prêts à “perdre” de la qualité picturale sur ces petits écrans…Mais bon, on annonce à grand renfort de maquettes 3D les tablettes numériques, le papier numérique et tous ces supports du futur…

Personnellement, j’aimerai bien travailler sur ce genre de projet en collaboration avec un dessinateur de bd, un fournisseur de tablette numérique et/ou diffuseur de “BD numérique”.. histoire de faire les numérisations adaptées au support de l’écran, des “couvertures animées” pour faire passer autrement le dessin, pour régler la typographie dans les phylactère pour rendre au mieux le texte sur écran (j’ai travaillé un manuel de typographie sur la typographie pour l’écran)… et encore une foule d’idées ;-)

À bon entendeur !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *