Depuis une petite semaine, on reparle beaucoup de la Charte de Munich sur les réseaux sociaux, notamment depuis que Thinkerview a publié cette interview d’Ivan Erhel, Journaliste de Sputnik France, mais aussi depuis que le candidat aux élections Asselineau a questionné une journaliste sur cette Charte. Manque de chance, ni cette journaliste, ni Ivan Erhel ne connaissait cette charte qui est pourtant considéré comme un texte fondateur du métier de journaliste. Pour rappel, Wikipédia nous explique cette charte.

« La Charte de déontologie de Munich (ou Déclaration des devoirs et des droits des journalistes), signée le 24 novembre 1971 à Munich et adoptée par la Fédération européenne des journalistes, est une référence européenne concernant la déontologie du journalisme, en distinguant dix devoirs et cinq droits. Le texte reprend les principes de la Charte des devoirs professionnels des journalistes français écrite en 1918 et remaniée en 1938, pour y préciser les droits permettant de les respecter. Il reprend le principe du secret professionnel (article 7), en y ajoutant un devoir jugé essentiel, celui de la protection des sources d’information des journalistes. » [source]

De mon côté, j’avais déjà entendu parler de la Charte de Munich mais ne l’avais jamais lue. J’en ai donc profité pour en faire une affiche toute simple pour vous la partager et, qui sait, l’imprimer dans certaines rédactions ? C’est toujours bon à prendre. Une chose à savoir : toutes les rédactions n’ont pas signé cette charte et parmi celles qui l’ont signé en France, il y a  notamment Mediapart, Rue89, @rrêt sur images, Indigo Publications, Slate, Terra Eco, Bakchich.info mais aussi France Télévision ou encore le Canard Enchaîné.

La Charte de Munich en affiche

[ télécharger en PDF ]

Bref, comme on dit parfois « Je pose ça là », si ça peut servir à certain(e)s 😉

[edit : Jcburns de Atlanta a fait la version en anglais que vous pouvez télécharger ici] [edit : Merci également à Jérôme Soleil pour son coup de main graphique! ]



3 commentaires

  1. Bonjour,

    Un détail d’importance qui me chagrine dans ton texte-image :
    La Charte de Munich
    24 NOVEMBRE 1971, MUNICH (Est-ce bien nécessaire de se répéter ?)
    LES DIX DEVOIRS DE LA CHARTE | LES CINQ DROITS DE LA CHARTE

    Ce ne sont pas les droits et devoirs de la charte MAIS des JOURNALISTES.

    Dans la version anglo-saxonne, c’est bien inscrit (deux fois) :
    The Charter of Munich
    24 NOVEMBER 1971, MUNICH (Idem)
    DECLARATION(S!) OF THE RIGHTS AND DUTIES OF JOURNALISTS(M!)
    THE TEN RESPONSIBILITIES OF JOURNALISTS | THE FIVE RIGHTS OF JOURNALISTS
    Par contre, ici la redondance est lourde.

    Je propose :
    La Charte de Munich
    Déclaration de déontologie du journalisme
    24 NOVEMBRE 1971
    LES DIX DEVOIRS | LES CINQ DROITS
    DES JOURNALISTES

    A traduire en anglais :
    The Charter of Munich
    Ethic declaration of journalism
    24 november 1971
    10 DUTIES | 5 RIGHTS
    OF JOURNALISTS

    De plus, cette charte se doit d’être complétée par la charte d’éthique et de principe.

    Donc si vous pouviez corrigez ces deux « défauts », je vous en remercierez.

    A+


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.