J’ai toujours été très admiratif des techniques déployées par les hackers. Hackers informatiques, hackers gadgets, ou les détournement en DIY toujours très pertinants, amusants, efficaces ! Alors quel ne fut pas mon plaisir ce matin en lisant sur internetactu et de tomber sur un orgue à patates et une “double plaque chauffantes musicale” (de poche). Un Wiibrator, c’est-à-dire un logiciel pour transformer une manette Wii en vibromasseur. Un Bricophone, un projet de téléphones mobiles “libres” à très bas couts pour téléphoner, gratuitement, en réseau maillé… Bref, voyez par vous même :

Et à eux de surrenchérir avec :

“Des ateliers pour fabriquer des écrans tactiles “Multitouch“, un transmetteur FM USB, ou encore des circuit bending, du nom donné aux bidouillages (ou “court-circuitages”) de jouets électroniques afin de les transformer en instruments de musiques expérimentaux.”

Pour nous proposer : le premier “Hacker Space Festival (HSF), comme son nom ne l’indique pas, se déroule jusqu’à ce dimanche 22 juin dans un atelier d’artiste, au sous-sol d’un ancien entrepôt de la zone industrielle de Vitry-sur-Seine, en banlieue parisienne (il est aussi plus ou moins retransmis sur justin.tv).

En clair, cette petite réunion est un hackmeeting, on y parle donc aussi de cryptographie, de RFiD, de biométrie, des moyens de s’en protéger, de les sécuriser ou encore de les contourner. Karsten Nohl, chercheur à l’université de Virginia, est ainsi venu expliquer comment il était parvenu à casser la puce RFiD des transports en communs néerlandais, vendues à plus d’un milliard d’exemplaires dans le monde.

Pour conclure, le HSF (pour les intimes) est le premier évènement public du /tmp/lab, un hacklab créé fin 2007 et réunissant quelques passionnés d’informatique, d’électronique, d’arts technologiques et donc de hacking, entendu comme “usage créatif de la technologie”… Je félicite à nouveau cette initiative comme une première dans le genre (et en France) et j’espère sincèrement que ça se reproduira ! :-))




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *