Bonsoir ! Un peu creuvé en ce moment, c’est pourquoi je ne mets pas beaucoup de billets sur mon blog. J’espère que vous m’excuserez ;-) Bon, j’envisage d’acheter « l’alchimie des multitudes » ou Comment le web change le monde. Ce livre aborde assez longuement la « sagesse des foules » (102 sq.), le crowdsourcing, sources d’intelligence collective menant à une « alchimie des multitudes ». (130)… Enfin, un sujet qui me botte vraiment quoi !

Et voilà que j’ai trouvé une bonne critique sur Marketing Agora, la voici en résumé :

On apprécie la position critique des auteurs sur le web 2.0 (chap. 5) et leurs interrogations sur
– Le devenir du web (en regrettant le manque d’arguments, chap. 2) puis les orientations possibles du… Web 3.0 (231 sq.)
– Le fichage numérique (138 sq.)
– L’impact du web sur les médias (213 sq.) et sur les outils de travail des entreprises (cloud computing, entreprise en réseau, etc. 179 sq.).
– La rentabilité du modèle de l’économie de la relation (152 sq.), pour conclure que les business models sont encore très fragiles (167)

Les exemples à jour et bien choisis, les liens en fin de chapitre « pour en savoir plus » permettent d’approfondir un ouvrage offrant beaucoup d’informations, clairement amenées et appuyées par des explications simples de Ajax, RSS, Open source, mashup, API, long tail (154), co-création (163 sq.) et du « concept » de SLATES…. même si certains développements en début d’ouvrage apportent peu, restent lents, aboutissant de plus à de nombreuses répétitions (Craiglist !).

La citation à retenir
“Les ruptures qui comptent sont des ruptures d’usage” (p. 26).

Le coin du mesquin
– Le site housemapping de la p. 57 n’existe pas ; il est par contre correctement orthographié p. 67 !
– Contresens sur le terme prosumer p. 229 

Bon, quelqu’un veut me l’offrir alors ? Je pourrais faire ma propre critique et analyse sur ce livre ;-) allezzzz 🙂




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *