Petite soirée au calme, j’en profite pour vous informer que la Fondation de l’UQO a reçu une subvention de 600 000$ pour la recherche en cyberpsychologie. Bon, évidemment, ça ne se passe pas en France mais bien au Canada 🙂
 «On va développer un environnement de réalité virtuel pour la prévention et le traitement du jeu pathologique, explique le professeur Sébastien Bouchard. Comme toutes les dépendances, c’est facile de refuser à froid, mais c’est plus difficile dans le contexte.»  Alors, en fait Comme il est difficile de partir avec une personne qui subit un traitement pour l’amener dans un casino ou devant une machine vidéo-poker pour tester sa volonté, la réalité virtuelle viendra régler cette situation. (merci les 600 000$!)

«Quand on met le joueur dans le contexte du jeu, les émotions prennent le dessus et la logique ne tient plus, souligne M. Bouchard. La beauté de la réalité virtuelle, c’est que si ça va mal, on enlève le casque et la personne n’a rien perdu.»  L’environnement virtuel est présentement en cours d’élaboration par le groupe de travail formé de gens de l’UQO, de Jellinek et de représentant de Québec. «Ce qu’on va faire va fonctionner autant pour les casques de réalité virtuelle que pour la voûte, indique Stéphane Bouchard. Dans un an, un an et demi, on devrait être à l’étape des tests.»  
 Pour finir, je signalerai qu’un programme de traitement sera lancé cet été pour aider les gens qui ont une grande timidité. Et dès septembre, la voûte sera utilisée pour des projets de recherche… Bref, quand on est chercheur en ce domaine, il fait bon habiter au Canada 🙂




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *