Un titre de presse qui s’arrête, qu’on le lise ou non, qu’on adopte ses idées ou non, dans tous les cas, c’est toujours un coup dur pour notre démocratie. C’est ainsi que je vous présente la dernière Une de La Tribune, soit le 4903e numéro. C’est aujourd’hui, lundi que les salariés connaîtront le nom de leur repreneur, choisi par le Tribunal de Commerce. C’est aussi le même jour que paraîtra ce dernier numéro.




2 commentaires

  1. Je comprends pas cette couverture…
    J’en comprends pas le sens. Surtout avec cette accroche « La Tribune vous salue bien ».
    C’est moi où je sens comme une pointe de reproche…
    Bon l’utilisation du noir ok, mais avec la flamme… A Tribune, on fait quoi, on brûle les morts ?

    Bon évidemment en faisant un effort, je vois bien où on veut en venir. La mort du papier (et comme le papier brûle, on rajoute une flamme).
    Mais, franchement c’est mauvais, non ?

  2. Oui. Je pense qu’il y a une pointe d’amertume de la part de la rédaction de la tribune qui est compréhensible. C’est le dernier numéro de la Tribune papier. Le repreneur continuera le journal mais uniquement en version web et mobile.

    Chacun en pense ce qu’il veut : bon ou mauvais choix. A titre personnel, j’estime que c’est la plus grande bêtise qu’un journal puisse faire. Je ne m’étendrais pas sur le sujet car je suis aussi amer que la rédaction de la Tribune.

    A bon entendeur, salut.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *