Des fois, on a tellement de paresse que l’on reste chez soi à ne rien faire durant toute la journée… Et bien, au Japon, cette paresse prend parfois des tournures pathologiques et les gens atteints de cette paresse se voient cloîtrés chez eux ou chez leurs parents pendant des mois et des mois.

D’un point de vue social cette pathologie est de plus en plus “permise” avec l’utilisation du web où, même chez soi, les contacts humains sont possibles, le divertissement aussi sans oublier la livraison de pizzas… Un documentaire à regarder si vous avez un petit coup de paresse justement ;-)



via




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *