Hello tout le monde !

Je voulais vous informer qu’a été diffusée cette semaine une “carte sémantique” qui apprend aux ordinateurs le sens des mots et dispose d’un lexique dix fois plus étendu que celui d’un étudiant américain moyen. (!)

En quoi ça conciste ?

C’est l’AFP qui nous explique ça en détail :

“Nous avons virtuellement appris à l’ordinateur tous les mots et les phrases de la langue anglaise,” explique à l’AFP le patron de Cognition, Scott Jarus, assurant qu’il s’agit là de la plus grande carte sémantique du monde.

“Tous ces savoirs cumulés sont clairement destinés au Web 3.0, que l’on appelle aussi le Web sémantique. Cela a pris 30 ans. C’est un travail de passionnés”, ajoute-t-il.

Cette future troisième génération d’internet, le Web 3.0, est un ensemble de technologies qui vise à rendre la toile accessible et utilisable par tous les programmes et les logiciels, indépendamment des systèmes d’exploitation et des supports. [via]

Bref, je pense que la technologie sémantique va pouvoir aider à faire que nos recherches aboutissent mieux, et pourront être plus “sensorielles”, dans le sens où l’on pourra rechercher des choses abstraites. La recherche quantique pourra également être utilisée pour les bases judiciaires, pour wikipédia, pour les banques, pour les données médicales… Mais qu’en est-il du hasard dans tout cela ? La bonne vieille digression qui nous fait “perdre notre temps” mais qui nous permet de découvrir bien de nouvelles choses ..?




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *