Bonsoir 🙂

Grosse journée encore aujourd’hui, j’espère que vous allez bien et que vous allez profiter de votre week-end ! Ce soir, je souhaite vous présenter le travail de Christophe Druaux, un talentueux ami graphiste qui a travaillé avec son atelier, Rue de Champagne, sur une cartographie du réseau SNCF. Voici quelques aperçus, le projet est en version béta, mais c’est passionant de savoir que des graphistes se penchent sur une partie (tumultueuse) du patrimoine français !

J’ajoute aussi que cette carte est bien en béta (elle va encore changer) et que ses objectifs principaux sont de montrer les différents transporteurs liés à la SNCF (et il y en a!) et aussi de voir l’étendue européenne de ce réseau si vaste 🙂

J’ai donc hâte de voir la suite 🙂

> Pour tester c’est par ici !




8 commentaires

  1. Merci ! Bon, ce billet me met un peu la pression puisque le blog de Geoffrey est devenu bien plus important que le mien, mais on va faire avec 😉

    Oui Jean-No, bien vu pour la ref de la carte de l’illustre Rudy Meyer, mandaté par Roger Tallon — ref que la personne de la SNCF qui m’a contacté m’a d’ailleurs citée d’entrée de jeu. On partait donc sur de bonnes bases et cela s’est confirmé dans les réunions de travail ou les personnes présentes sont toujours allées dans le sens de la qualité, y compris les non designers, ce qui est assez rare à ce niveau pour être signalé. Malheureusement difficile de faire aussi bien que Rudy Meyer car objectifs et contraintes différentes (et talent différent aussi, il faut bien l’avouer).

    En plus des figures imposées, j’ai essayé de rendre la typo la plus lisible possible avec un niveau de zoom minimal, sans trop empiéter sur le tracé des lignes (les plus importantes à montrer avec les terminus). Du coup, à faible niveau de zoom, cela donne parfois un aspect un peu touffu mais ça me semblait important pour le confort des utilisateurs. Aussi, je partais d’un jeu de cartes très disparate, chaque transporteur ayant sa propre carte réseau, conçues sur des modes différents qu’il fallait unifier. Jeu de couleur (correspondant aux identités de chaque transporteurs) compliqué à gérer également (contrastes, visibilité, rendu écran, grisés, couleurs de fond). Et puis évidemment, gros boulot d’éxé, surtout pour tenir les délais sachant qu’il fallait aussi réserver du temps pour la personne qui s’est occupée de l’interactivité sous Flash. Bref, boulot compliqué mais très intéressant à faire.
    Concernant le menu en revanche, je n’ai pas pu tout maitriser.

  2. Je trouve ça très sympa, je rendu est sublime mais il manque la gare de ma ville (bon d’accord, ma ville ne possède que 4500 habitants) qui est sur une importante bifurcation.
    Donc si c’est encore modifiable et que Christophe Druaux lit ce commentaire, c’est au sud-est de Paris, à l’intersection entre Fontainebleau-Avon, Montargis et Sens et la gare se nomme Moret – Veneux-les-Sablons.
    Voilà, bonne continuation !

  3. C’est joli.

    Très joli.

    Je dirais même que je trouve ça supra mega bien fait dans les couleurs et les formes.

    Mais l’ergonomie est à chier /o/

    Mais genre vraiment à chier.

    Ah…Google Maps…si tu pouvais dominer le monde de la cartographie…avec ton interface sexy…oui…j’aime les rimes en i.

  4. À Manouart : il ne s’agit que des grandes lignes, sinon je pense que j’y serais encore 😉 Pour les TER, il existe des milliers de gares et chaque région à sa propre carto sur internet.

    À avetis.kazarian : je comprends. C’est vrai qu’il y a eu des partis-pris sur l’ergonomie, notamment le recadrage auto de la carte lorsqu’on clique sur un transporteur, qui sont discutables dans l’absolu (et que j’ai discuté) mais l’objectif principal de cette carte devait rester de montrer la couverture du réseau de chaque transporteur. Les décideurs de la SNCF voulaient aussi éviter qu’un utilisateur tombe sur une zone de lignes grisées en cliquant sur tel ou tel transporteur à tel endroit de la carte et à tel niveau de zoom. Il faut que l’info souhaitée tombe de suite, même si, dans l’absolu, cela induit un mode de navigation un peu basique. L’ergonomie aurait été toute autre — disons plus conventionnelle — s’il s’était agit d’une carte géographique classique, façon GoogleMap ou Géoportail.

  5. il manque non seulement ma gare (Bergerac en Dordogne) Mais également toute la ligne allant de Bordeaux à Sarlat (Dordogne)
    Sinon c’est beau et ca donne envie de voire enfin une carte du monde des réseaux ferroviaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *