Nous vivons dans un monde multi-écrans et concevoir aujourd’hui des produits et des services numériques multi-support est devenu parfois un vrai casse-tête. De la conception de sites web, de logiciels, d’applications, d’applications mobiles ou encore d’interfaces de télévision, la recherche de cohérence sur chaque support est avant tout basé sur la réflexion et de l’observation des usages de l’utilisateur.

Encore plus intéressant, il faut penser également comment ces dispositifs intéragissent les uns avec les autres. On parle donc d’écosystème d’écrans, de supports… J’observe aussi différentes choses qui rendent encore plus dense le sujet comme par exemple les interfaces tangibles qui ajoutent de la matérialité aux écrans..

J’en profite donc pour vous partager ce document réalisé par Precious Forever et qui fait un point de synthèse sur ces interfaces multi-écrans et sur les questions qu’elles soulèvent.

À partir de cet état des lieux, je suis assez curieux de voir les projets qui vont sortir dans les années à venir et qui apporteront des réponses à ces questions de multi-écrans, surtout si l’on rajoute les interfaces haptiques, les interfaces détournées (hacking, DIY, etc.) et autres interfaces périphériques…. Designers, il va falloir ouvrir très très largement votre esprit ;-)

source




7 commentaires

  1. Ne faut-il pas plutôt oublier l’écran ?

    Cet état des lieux est sympathique, mais il se concentre vraiment sur la surface, et il me semble que ce n’est pas à la surface que cela se joue, mais sur les couches plus basses de l’interaction.

    Par exemple, si on pense en terme d’écran, on oublie les SMS, on oublie l’expérience en magasin (important pour certaines marques) et on ne se prépare pas aux objets connectés, qui n’ont pas d’écrans.

    On pourrait aussi arguer qu’un iPhone, par exemple, est d’un genre tout à fait autre qu’un Windows Phone, bien que « l’écran » nous fasse croire le contraire.

    Bref voir des « écrans » partout, de façon indifférenciée, me parait un peu Serge Tisseroniste 😉

  2. la ou ça se complique, a mon avis, est dans les solutions trouvées pour moduler les interfaces. On pense encore ergonomie la on on devrait penser surtout vivant (le designer a tendance a penser pour l’utilisateur au lieu de se penser utilisateurS).
    j’ai vu des projets se perdre dans l’optimisation sans process d’iteration (devil is in the details)…
    Bref le plus compliquer reste de faire simple et ici les supports physiques sont moins gênants que les multi-supports OS et l’envie d’adapter l’existant.
    Mais chaque chose dans s temps.;)
    ps: la preuve je m’essaie avec difficultés aux mediaqueries 😉

  3. @Geoffrey, oui j’ai vraiment du mal avec Serge Tisseron, je ne sais pas ce que tu en penses mais je le trouve naïf, simpliste – et puis les psychologues qui jouent aux sociologues…

    Bref, je comprend le besoin qu’il rempli pour une génération de parents qui sont passés à côté des jeux vidéos, et même des ordinateurs personnels, utilisent internet depuis finalement peu de temps, et ne comprennent vraiment bien que la télévision – ils se méfient et veulent qu’on les rassure/conforte/donne des recettes miracles comme les 3-6-9-12 (pas d’internet *du tout* avant 9 ans?!?!, heu à 9 ans je programmais en Basic, cher Serge, il y a comme un décalage)

    Mais, bon, c’était une boutade, hein !

    (rien à voir, tiens, mais pour me rattraper, j’en profite pour te dire bravo pour les boulots avec Paul Rouget 🙂

  4. @Julien: Personnellement, je n’ai lu que deux de ses ouvrages mais je pense son travail nécessaire, il a posé certaines bases. Après, comme tu le fais justement remarquer, les jeunes générations ne sont plus du tout celles décrites dans ses ouvrages, tu programmais à 9 ans, (je faisais du basic aussi à cet âge( du html, css, aussi..). Cependant, pour les étudier un peu, les ados, les jeunes évoluent très vite et sont aujourd’hui moins techniques que nous à leur âge.

    (Oh… et merci bcp pr mon travail réalisé avec Mozilla, c’était vraiment un grand grand plaisir et Paul est un mec fabuleux !)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *