J’ai trouvé cette série d’images vraiment intéressante…

La photographe américaine Jenny Odell s’intéresse à la visualisation de la terre depuis le ciel et réalise ainsi des images qui s’apparentent à des inventaires de notre belle planète. Centrales nucléaires, bateaux, avions, stades, tout y passe. Ce travail s’approche en de nombreux points à un véritable travail de naturaliste qui viendrait relever les différents types de terrains de basket comme on relève les espèces de phasmes et autres scarabés ;-)


image

Cette vision de la terre, rangée, architecturée, assemblée, me fait penser aux vues des grandes villes modernes comme New-York par exemple, où toutes les rues forment un quadrillage gigantesque. Ici, Jenny Odell souhaite isoler et classer tout ces objets, lieux, terrains afin de présenter et de souligner leur solitude et leur aspect dérisoire.

Bref, je serais très curieux de voir ce genre de photos mais avec les maisons des riches milliardaires, avec les piscines dans telle ou telle ville ou encore avec les bâtiments de l’ex URSS à Moscou par exemple ;-)




3 commentaires

  1. Je me demande d’où sortent ces chiffres, autant 95 centrales nucléaires me semblent un nombre correct pour la planète, autant 105 avions c’est trop peu. Si c’est simplement manhattan et ses environs 95 centrales c’est beaucoup trop 🙂


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *