Hello 🙂

J’ai vu ce matin que la campagne « France Nature Environnement » avait été autorisée à être placardée dans le métro. En quelques mots, ces affiches sont contre les OGM, les pesticides et les algues vertes. Cependant, la polémique se crée en ce moment sur l’amalgame entre certaines méthodes présentées (OGM, élevage intensif, etc.) et l’agriculture en général (en effet, tous les paysans ne cultivent pas du maïs avec des OGM, tous les paysans n’utilisent pas des pesticides dangereux pour les abeilles, etc.).

Voici les affiches de cette campagne :

Bref, outre le fond discutable (les OGM ne sont pas tous un « danger », il n’y a pas que les pesticides qui tuent massivement les abeilles, etc. mais bon, ça part d’un bon sentiment apparemment) je trouve cependant regrettable la forme visuelle de ces affiches qui ressemblent vraiment à… des publicités.

Je cite le FNE qui  souhaite en finir avec «les images bucoliques et les discours gentillets» sur le sujet. Raté. En effet, regardons par exemple cette campagne publicitaire pour Auchan d’il y a quelques années, Auchan, la vie, la vraie. Graphiquement, on est quand même pas très loin de notre campagne du FNE.

Allez, on s’accroche encore un peu car là où la confusion entre campagne publicitaire et campagne de revendication, politique ou non-commerciale est encore plus grande c’est quand on voit les publicités (Monoprix, la Fnac, Leclerc, etc.) qui utilisent les codes de l’affiche de campagne ou de revendication (mai 68 par exemple) pour vendre leurs produits.

La boucle est bouclée.

Voilà, en quelques mots et quelques images, les publicités font de l’affiche révolutionnaire, les campagnes politiques ou non-financières font de la publicité, le monde à l’envers, je vous le dis ;-)




29 commentaires

  1. Sur le fond, les propos me semblent juste, concordants et modérés lorsque je les compare à d’autres sources d’information, que ce soit à propos des algues verte ou des abeilles.
    Cette campagne à un but: faire bouger les choses. Pour exemple, la seule mesure qui a été prise pour l’instant contre les algues vertes n’a pas été de changer la manière d’élever les porcs en Bretagne, mais de… signaler les zones dangereuse avec des petits panneaux.

    Reste la forme, qui attire l’oeil, comme pourrait le faire une pub.
    Et alors ?
    Si ca peut pousser celui qui voit cette affiche à s’informer, c’est une très bonne chose.

  2. Sans rapport avec le graphisme mais un peu, côté utilisation de l’image : Je me demande si la mairie de Plouha (Ville dont ont été tirées les photos de la plage avec les algues vertes) a été mise au courant. Et donné son accord.
    Sinon, je conchie dans les grandes largeurs les associations qui pensent que l’écologie passe par la méthode de la terre brûlée dans les domaines économiques qui font vivre les populations locales. Je pensais que depuis le temps, elles avaient appris de leurs erreurs. Il faut croire que non…

  3. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous.

    La forme compte évidemment mais le fond du message me parait bien plus essentiel que le choix d’une typo ou d’un visuel…

  4. C’est quoi le propos? C’est mal de faire de nuire aux belles industries française en utilisant leurs méthodes?

    Jusqu’à preuve du contraire, ceux qui ont les mandats sont plus ou moins les même… une agence quoi…

    Sinon, la deuxième remarque c’est quoi? Ils simplifient le propos? Quel scoop! (c’est vrai, c’est vraiment pas dans les habitudes de la promotion)

    Après c’est vrais qu’on peu discuter le graphisme des affiches et les trouver plus ou moins réussi, mais là n’est visiblement pas votre propos… et je dois avouer que je ne l’ai pas très bien compris 😕

  5. @jean> Le problème, en ce qui concerne les algues vertes, c’est que comme le dit Le Drian, cette campagne manque énormément de respect pour tous les acteurs du débat : collectivités locales, secteur du tourisme, agriculteurs, autres assos de protection de l’environnement. Tous ces acteurs ont engagé un dialogue afin d’avancer pour améliorer la situation, et la FNE agit comme un chien dans un jeu de quille.

    En outre : Une communication de type publicitaire n’est pas adaptée à un message complexe. C’est un grosse erreur de la part de FNE (mais ok, ils ne sont pas les seuls à la faire).

  6. @Pierre Merci pour ces précisions, je ne ne connaissais pas les détails de l’affaire.

    Pensez-vous toutefois que cette entité aurait pu communiquer de manière aussi frappant en ayant intégré toutes les parties prenantes dans la réflexion?

  7. @Geoffrey Dorne:

    Vous êtes vraisemblablement doué d’une faculté d’analyse dont je suis dépourvu. Pierre dit que cette campagne amalgame OGM, élevage intensif, etc… et que tout les paysans ne font pas du OGM ou ne répandent pas tous des engrais tueur d’abeilles…

    Je ne vois quand a moi aucun prémices d’explications sur l’inadaptation de la campagne « qui ressemble vraiment à… de la publicités. »
    Où est le problème??? C’est de la publicité!

    Le seul problème que je vois, c’est que ça ressemble aux affiches auchan, qui sont vraiment très moches.

  8. Je partage largement l’avis de Pierre.
    Ces affiches ne semblent exister que pour l’auto-promotion de la FNE – Un organisme qui mélange visiblement tous les débats. Ce n’est que du racolage.

    Pour ne parler que des algues vertes (Les autres sujets, je maîtrise très mal), il existe de nombreuses associations locales qui s’occupent déjà du problème. Et elles le font en partenariat avec les collectivités et les mairies, parce qu’il n’y a qu’en faisant front ensemble qu’on peut arriver à une solution qui permette aux gens de vivre, et aux générations futures d’avoir un environnement plus sain.
    Des initiatives il en existe plein, comme celle-ci tiens, récemment : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Christine-la-petite-fermiere-contre-les-algues-_-1673042——22113-aud_actu.Htm
    Alors coller des affiches en 4×3 dans les plus grandes stations de métro de Paris pour ruiner, une fois encore, la saison touristique bretonne en disant aux futurs vacances : Regardez ! Vos gamins vont jouer avec les algues et mourir ! Ce n’est pas intelligent.
    C’est même absolument dégueulasse.

    Que feront les localités pour lutter contre les algues et les ramasser, encourager l’agriculture bio, prévenir les risques futurs, si leurs caisses sont vides ? Si personne ne s’intéresse à eux autrement que comme le vilain furoncle vert de la côte française ?

    Qu’elles soient jolies ou mal réalisées ces affiches me laissent un goût amer, celui de l’opportunisme morbide.

  9. Super cette campagne..il en a marre des fausses ifnfomrations concernant les pesticides …les OGM, les gluten trafiqués, les semences contrôlées et tout ce qui fait notre mauvaise santé et l’obésité..
    Le pouvoir de l’argent et de l’économie des lobbyistes est bien plus sournois !

    bravo

  10. Super cette campagne..il en a marre des fausses informations concernant les pesticides …les OGM, les gluten trafiqués, les semences contrôlées et tout ce qui fait notre mauvaise santé et l’obésité..
    Le pouvoir de l’argent et de l’économie des lobbyistes est bien plus sournois !

    bravo

  11. @jean> Si une communication se veut frappante, c’est pour pas que on y réfléchisse. Quand on veut faire réfléchir quelqu’un on tape pas dessus.

    Par contre si on l’analyse on comprends pourquoi cette communication est un véritable échec pour FNE et pire pour la cause qu’elle est censée défendre.

    Comment on réfléchit à face à une communication ?
    En répondant une série de questions simples :
    QUI dit QUOI à QUI dans quel BUT et avec quels MOYENS ?

    – Qui : La France Nature Environnement, une asso nationale de protection de l’environnement qui regroupe et fédère des assos locales (dont Eaux & Rivières). Je ne la connais pas particulièrement et j’ai pas vraiment le temps de faire des recherches, mais voici sa page wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/France_nature_environnement.
    Le fait que je ne la connaisses pas est toutefois un fait en soit : Est-ce parce que je ne connais pas assez le sujet ou parce que la FNE manque de notoriété ?

    – Quoi (je me concentre sur l’affiche sur les algues vertes) :
    L’élevage porcin industriel et les engrais génèrent des algues vertes. Les algues vertes dégagent un gaz mortel. C’est une figure rhétorique classique (j’ai perdu son nom – syllogisme ?) qui consiste à juxtaposer deux fait pour sous entendre un lien de causalité direct qui est : L’industrie porcine est mortelle pour l’Homme.
    Difficile de faire plus agressif et malhonnête envers des gens qui sont censés être des partenaires pour améliorer les choses.

    – A qui : Aux usagers du métro parisien. Des personnes qui ne sont pas touchés directement par le problème et qui surtout ne connaissent pas le contexte.

    – Dans quel but : « Agissez avec nous ». Ce n’est pas une campagne de sensibilisation mais de recrutement ! Et c’est là le principal problème !

    – Avec quels moyens : une campagne d’affichage.
    L’affiche ne permet pas la communication (qui nécessite un échange) et rarement l’information (surtout quand le visuel prime devant le texte). Elle ne permet que l’expression d’un message simpliste, sans feedback possible ni contradiction.

    En conclusion : pour pouvoir recruter et penser égoïstement à son petit nombril, la FNE sacrifie la cause qu’elle défend en s’aliénant et en insultant ses partenaires.

    Comme on dit par chez nous en Bretagne : #FAIL !!!!

  12. Et pour ceux qui se posent la question, j’habite dans le fond de la baie de Saint Brieuc, les algues vertes je les sens et les voient de ma fenêtre….

    … de même que les épendages de lisiers de porcs.

  13. Bonjour,

    Je trouve que l’amalgame fait entre le graphisme des campagnes publicitaires de supermarché et celui d’une revendication écologique est justement un pied de nez et même une réponse aux messages de la grande consommation.

    @ Louisa : le fait de mettre des 4X3 dans le métro montrant le mauvais côté des côtes françaises est un mal pour un bien. Un certain devoir d’information aussi impactant qu’une campagne de pub s’impose. Est-ce le bon moyen? Il faut plutôt voir ce que le spectateur ressentent en voyant ça :
    réponse 01 : sauvons nos côtes !
    réponse 02 : j’irai pas en Bretagne pour mes vacances !

    Concernant les publicitaires qui reprennent la symbolique de mai 68 pour de la grande consommation c’est vraiment prendre les gens pour des cons !!
    Qui veux faire une manif Leclerc avec moi pour taper sur les CRS ?

  14. @Pierre:

    Je comprend mieux vos réactions après votre analyse. Cependant il me semble que là où se situe le « chausse-trape » c’est précisément à la question: « A qui »? Et comme vous le dite si bien, la réponse est: « aux usagers du métro parisien »…

    Ce n’est donc pas une campagne ayant pour but de favoriser la bonne entente entre protagonistes… Le BUT est de recruter… de financer.. (ben oui, c’est bien connu, l’argent nerf de la guerre…)

    C’est (je le reconnais volontiers) assez cynique. Mais est-ce à coté de la plaque? Pas si sûre…. En tout cas c’est beaucoup plus « raisonnable » manipulateur et adapté au public cible. (faire joué la corde sentimentale plutôt que la raison fonctionne toujours mieux).

    Pour la proposition de faire réfléchir avec une publicité??? C’est pas très sérieux quand même. Comme vous le dit si bien, c’est exactement le but contraire qui est recherché avec une affiche.

  15. @Pierre:

    C’est certainement malhonnête, mais je vois pas très bien en quoi c’est plus scandaleux d’être malhonnête (c’est à dire user d’outil marketing) pour une association d’état que pour une firme quelconque…

    Je dirais même que ça à au moins le mérite de faire réagir les gens, et par là même de les faire réfléchir (pour ma part je n’avais jamais pensé aux algues vert en d’autres termes que « et merde je vais plus pouvoir bouffer d’huitre… ») ça fait donc au moins une personne qui y a réfléchi depuis :-s

    C’est donc très moche, cynique et révoltant, mais ça à le mérite d’interpeler quelqu’un comme moi, qui n’y a jamais été confronté.
    (comme les parisiens du métro).
    Au final c’est peut être pas une si mauvaise campagne… 😀
    Ok je sort… 😉

  16. @Lousia: Bonjour,
    Je suis agriculteur, Breton et apiculteur. Biologiste de formation, je crois connaitre les sujets présentés.
    Il est temps de comprendre que sur du long terme (et ça fait déjà pas mal de temps) cette agriculture va tout casser. Je dirais qu’il est déjà tard. Il est à noter que ce sont nos impots qui subventionnent cette production aberrante (par le biais des droits à produire CEE). Ce sont nos impots qui finance la mise au normes antipollutions des élévages. Ce sont nos impots qui payent le ramassage sur nos plages.
    Le ramassage est inutile les algues ont ce qu’il faut pour proliférer.
    Pour les pesticides, ils sont tous dangereux (antimitotiques, neurotoxiques….) et sur du long terme (ils sont stabiblisés).
    Les OGM c’est dangereux et du pipo. (mais je ne vais pas m’étendre. Tout ceci permet de « rouler » les agriculteurs qui sont prisonnier du systême, systeme appuyer par les syndicats, elus , producteurs de produits pour les plantes et animeaux.
    En tout état de cause cette agriculture va disparaitre au profit d’exploitations industrielles et de petites fermes d’irréductibles.
    Faites votre choix.

  17. @Lousia:
    Paris est la capitale de la Bretagne….
    et il y a le salon de l’agriculture bientot.
    Il ne faudrait pas dans cette grande fête, (dont je serais) oublier de faire avancer le chmilblic.
    Et ne sommes nous pas concernés par ce que nous mangeons?
    Il n’y a que peux d’agriculteurs à Paris mais les gens mangent.
    (« Manger peut-il nuire à la santé ? » repasse sur FR3 le 16/02 à 22h50).
    Kenavo

  18. Roh p*tain de bord*l à c*l, si je trouve la campagne de pub de auchan d’un démagogique à faire vomir (genre chez auchan, y’a aucun intermédiaire entre la poire sur son poirier naturel et quand elle est sur son étal), la campagne de Leclerc et juste absolument révoltante !!! Détourner des symboles révolutionnaires à des fins consuméristes, mais OU VA LE MONDE BORD*L????

  19. @Jean:

    Tout à fait d’accord, je pense que ce topic sors du cadre habituel de graphism.fr, ici la campagne n’a aucun but esthétique.

    Je trouve d’ailleurs que ces visuels sont excellents, 100% disruptifs tout en utilisant les codes ultra classiques d’une affichage print de grande distribution.

    Bravo aux concepteurs.

  20. @Pierre (pour le message du 15 février 2011 à 14 h 27 min)

    Bonjour Pierre.

    Intéressant ce message. Simplifier une affiche par une méthode complètement détachée de la réalité d’une interprétation pour un tirer une conclusion tout aussi intéressante : « MORT A FNE ! » ( et je n’exagère rien)

    Je me contenterai juste de remarquer le fait que ta méthode s’approche tellement d’un syllogisme que c’en est risible.

    Chaque point que tu développe est déformé par un avis contraire au message de l’affiche, ce qui discrédite totalement ton message. Ou les gens qui approuvent bêtement tes dires ne sont pas capable de réfléchir, ou leur avis va dans ton sens et ils se contentent d’une démonstration bancale pour manifester leur approbation.

    A mon tour maintenant :

    « Le fait que je ne la connaisses pas est toutefois un fait en soit : Est-ce parce que je ne connais pas assez le sujet ou parce que la FNE manque de notoriété ? »
    C’est parce que tu ne connais pas assez bien le sujet. J’ai 16 ans, et j’ai déjà entendu plusieurs fois parler de cette association.
    De plus, à quoi bon, un manque de notoriété? Cela changerait-il quelque chose au message de l’affiche?

    « L’élevage porcin industriel et les engrais génèrent des algues vertes. Les algues vertes dégagent un gaz mortel. » Les syllogismes faux, ça existe, et ils sont évident à repérer. Ça s’appelle des paradoxes. Explique moi où est le paradoxe ici?

    « Aux usagers du métro parisien. Des personnes qui ne sont pas touchés directement par le problème et qui surtout ne connaissent pas le contexte. »
    En substance : les parisiens n’en n’ont rien à faire, ils habitent loin, et en plus ils n’y connaissent rien.
    Je n’habite pas en Bretagne, mais je me sens un minimum concerné par la pollution de mon pays. Et je connais le sujet.

    « Dans quel but : « Agissez avec nous ». Ce n’est pas une campagne de sensibilisation mais de recrutement ! Et c’est là le principal problème ! »
    L’un n’empêche pas l’autre, bien au contraire.

    « Avec quels moyens : une campagne d’affichage.
    L’affiche ne permet pas la communication (qui nécessite un échange) et rarement l’information (surtout quand le visuel prime devant le texte). »
    « l’affiche ne permet pas de moyen de communication » ! Amusant. Qu’est-on en train de faire, sinon d’échanger nos avis respectifs? Et j’en arrive à ma conclusion :

    Le principe de cette affiche a été de créer le buzz, ce qui a marché, pour créer une polémique, ce qui a également marché. D’ici, un sujet de société est lancé, et c’est à tout le monde de se renseigner et d’en débattre selon son avis.

  21. En total désaccord avec vos propos sur cette campagne, parfaitement réussie à mon sens et largement diffusée sur les réseaux sociaux, preuve qu’elle a marqué les esprits !
    La réussite d’une campagne ne se mesure pas a l’avis des graphistes, heureusement, mais a ses retombés et à l’impact crée …
    Peu importe que certains d’entre vous soit incultes au point de croire que les OGM sont une bénédiction économique et que les pesticides et l’élevage intensifs ne sont pas si mauvais que ca pour l’environnement… Mais de là à avoir une telle mauvaise foi – basée sur rien de concret en plus …
    Quant à la pub révolutionnaire pour Leclerc, elle fait carrément froid dans le dos et je doute de son efficacité, a part peut être chez les fachos ?
    Et pour la pub Auchan, rien a voir … a part le format et les images de nature mais des comme ca ils y en a eu des milliers
    Enfin bon rassurez vous comme vous le pouvez, le message est si dérangeant en fait, qu’il n’est pas acceptable par tous …
    Bien sur que les OGM et les pesticides vous veulent du bien !!! (lol)
    Et surtout continuer de manger de la merde (de chez Auchan ou de chez leclerc), visiblement ca vous aide a mal réfléchir…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *