Bonsoir 🙂

J’ai déjà publié ici quelques articles sur les tarifs des graphistes, sur les prix en terme d’identité visuelle ou de création d’images et c’est souvent un sujet qui prête à réfléchir. On sait pertinemment que les multinationales mettent des sommes vraiment très importantes dans la conception de leur identité visuelle mais la plupart du temps, ces coûts sont maintenus secrets. En général, quand une marque ou une société se dote d’un logo très mauvais, maladroit (je ne cite pas de noms de peur d’en oublier, mais il y en a énormément :p), le montant du travail est sorti du secret et révèle que les centaines de milliers d’euros n’auront pas servi à grand chose (exemple, le logo du Pôle Emploi)

Bref, voici quelques exemples de rebranding (retravail d’un logo) et de création de logo qui ont coûté des fortunes pour un résultat parfois médiocre.

Souvent, beaucoup de coûts se justifient par la diffusion, la reproduction sur les supports, l’application de l’identité visuelle à l’échelle internationale, mais cela, évidemment, ne justifie pas tous les coûts bien souvent incroyables.

source




34 commentaires

  1. @Antonin: Je pense hélas que c’est le cas pour certaines personnes. J’imagine que certains dirigeants de société, ne sachant pas juger d’un bon travail graphique, se fient au prix qu’il coûte. Ça paraît compréhensible mais c’est aussi, je pense, aux designers d’expliquer avec grande pédagogie leur fonctionnement et leur travail 🙂

  2. developpeur, c un metier de merde.. on pourra jamais gagné autant d’argent avec un concept aussi simple qu’un rond avec 2 couleurs dedans

  3. Mouais mouais le logo ne fourni pas toute l’identité graphique. Et dans ses sommes combien revient réellement au créateur ou au stagiaire… je reste perplexe. 🙂

  4. @GuaM : Elle ne l’a pas fait pour l’argent, mais pour rendre service. A cette époque Nike n’était encore qu’une petite boite du fin fond de l’Oregon (Blue Ribbon Sports) qui venait de rompre un partenariat avec une plus grosse boite japonaise de chaussure : Onitsuka Tiger.
    C’est avec ce nouveau logo qu’ils se sont vraiment relancé.

  5. Et le prix « exhorbitant » des logos ci-dessus est compréhensible (même si un peu exagéré) : Généralement ce sont des agences de branding qui travail dessus, ce qui sous entends gens derrières, plus différentes pistes. Sans compter les phases de réflexions, d’aller retour client…
    Plus, comme le souligne JoliVert l’ensemble des chartes qui permettent de cadrer la vie du logo.

    C’est comme quand des clients font travailler des agences, il acheter aussi une idée, et pas qu’une réalisation. Ce qui justifie des tarifs.

    Oui, après il y a des exceptions, tel que Nike.

  6. Euh…pour rappel ces logos sont TOUS soumis aux droits d’auteurs. Les chiffres données comprennent TRES CERTAINEMENT les droits d’exploitation de ces logos (multi-support / zone géographique mondiale / exclusivité / plusieurs années). Donc ça ne sert a rien de s’offusquer sur les prix de ces logos, c’est pas le prix de la prestation technique & artistique.

    Reveillez-vous 😯

  7. Les grosses agences sous paient leurs employés et sur facture leurs clients.

    Tant qu’il y aura des gens pour travailler sous payés et des marques pour payer le prix fort, ça continuera.

    C’est ainsi 🙂

  8. @JoliVert : Il y a des droits d’auteur pour n’importe quoi, y compris les logos… Seuls les plus simples sont considérés comme inéligibles au droit d’auteur, parce qu’ils ne sont pas suffisamment originaux (dans le sens premier du terme).

  9. Attention, il faut aussi parfois savoir ce qu’inclut cette somme. Quand on nous annonce que le logo d’untel ou untel a coûté 10 millions d’euros, ce montant inclut souvent aussi les nouvelles enseignes, en-tête, cartes de visite, etc…, bref, la créa, mais aussi toute la signalétique et les objets marketing.
    Et sur les 10 millions, combien aura facturé l’agence de créa et combien aura touché le graphiste ? C’est à mon sens ce chiffre qui est plus parlant que le coût global du rebranding, qui est celui qu’on nous communique le plus souvent.

  10. @Aurels:

    Oui mais c’est comme ça partout, ça s’appelle le salariat hein 😛

    Combien les compagnies pétrolières s’en foutent plein les poches alors que c’est les techniciens sur les plateforme qui font tout le boulot de récupération de la matière première ?

  11. Le coût de ces logos est certainement justifié, comme signalé plus haut, par des droits d’auteurs de ces créations. Par contre ce qui n’est pas justifiable c’est que des services de communication supposés bétons pour ces multinationales ne soient pas capable de choisir une création un minimum pertinente et intelligente.

    Au final ça me fait penser qu’il ne doit pas il y avoir tant de mauvais graphistes que ça et que la culture visuelle est bien là.
    Les acteurs de la diffusion de ces créations manquent apparemment de culture visuelle. Donc formons les gens à adopter un regard critique envers toutes formes de cultures visuelles, je dirais même qu’il devrait il y avoir un cours dans les lycées sur la place et le rôle de l’image dans notre société…
    Mais bien sur je pense que cela ne plaira guère aux publicitaires et encore moins aux manias des médias (en l’occurrence et aux vues des dernières nominations de ses proches à la tête des principaux médias télévisuels, radiophoniques, et rédactionnels, je veux bien sur cité notre cher et tendre président, mais avec lui aussi toutes la classe politique…).

    Voilà, ça fait du bien !

    A bon entendeur, salut !

  12. Je seconde tout à fait marroon au sujet des coûts liés aux droits d’exploitation.

    Ceci dit, sans vouloir me faire des ennemis, je trouve que certains de ces logos sont réussis…
    Je ne suis pas certain de leur médiocrité (en tout cas pas autant que celui des lions de cannes pour parler actu, et pas aussi médiocre que le logo du coeur de Cardiff).

  13. Super affaire,

    240.000 dollars Australien pour city of melbourne c’est donné par rapport aux autres logos.

     » Mettez m’en trois de côté je passerai les prendre plus tard 😉 « 

  14. Il est sûr qu’un logo n’est jamais juste un logo, il s’accompagne souvent d’une identité visuelle complète… Si tu utilises le mot « coût » et non « prix », je suppose que c’est parce que le tarif ne concerne pas seulement la prestation de l’agence, mais aussi ce qu’a coûté le fait d’adapter toute la comm’, la réimpression des papiers à en-tête, de la signalétique,… non ?
    Le logo est quelque chose de spécial : c’est le seul boulot de graphisme que le grand public comprend (car souvent, le grand public est étonné d’apprendre qu’il y a du graphisme dans une interface de DVD, dans un livre, dans une notice d’aspirateur, etc).

  15. Le dernier logo ArcelorMittal qui a coûté plusieurs dizaines de millions et qui est sorti lorsque j’étais en presta la-bàs entre bien dans la discussion.
    Il représente s’il l’on ne le devine pas, représente une bobine d’alu qui s’est raté en sortie de presse ! C’est ainsi qu’il est justifié.
    Quoiqu’il en soit, même en temps que développeur, je pourrais aisément le faire (même sur Paint tellement il est simpliste) mais le coût de l’agence est traduit par un an d’étude au sein des salariés, des partenaires, des clients, collecte des données de l’étude et création graphique.
    Tout cela pour dire, on facture un peu ce qu’on veut et on peut justifier ce qu’on veut mais rien ne vaudra de vrais créations et l’innovation.
    Car ce qu’il ne faut oublier, c’est que ces grandes structures ne font que copier la tendance et les vrais créatifs, originaux et véritables, ce sont eux qui la créé !
    Alors haut les coeurs amis designers et graphistes, il y aura toujours de la place pour le sens véritable des arts graphiques même si l’on en sort pas toujours des millions !

  16. @marroon: Il me semble que pour pouvoir conserver ses droits patrimoniaux sur une création quand on est graphiste salarié, il faut que le travail ait été réalisé par le graphiste seulement et qu’il n’ait pas été supervisé : “prouver” que l’on en est bien l’auteur en quelque sorte… enfin c’est un point assez délicat qui n’est pas si évident que cela.

  17. Puisqu’il est important de souligner que les couts annoncés sont liés à la modification de la charte graphique, et à sa diffusion sur tous les supports de communication et autre « tampon » de la marque …

    De meme que la modification n’implique pas les mêmes couts selon la structure …

    Je ne vois pas comment et comprends pas pourquoi on peut mettre à coté (sur le même plan) ces chiffres …

    Avez vous plus de détails ?

    Sebastien

  18. Article intéressant, j’ai lu aussi il y a peu de temps que logo twitter, pour ne citer que lui avait genre 6 dollars seulement. Par contre, celui de pôle emploi avait coûter plusieurs millions !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *