Hello 🙂

Allez, ce matin on va réfléchir autour de la question du design & des développeurs… mieux, du design POUR les développeurs ;-) En effet, Johan Ronsse, un jeune designer vivant et travaillant à Gand, en Belgique s’intéresse beaucoup au design d’interaction et a réalisé cette présentation qui s’adresse avant tout aux développeurs afin de les sensibiliser au design. Comme souvent dans ce genre de présentation, il y a de « grands principes » et des phrases qui me font fuir comme « ceci est du bon design, ceci est du mauvais design », mais outre ce côté là qui est à prendre avec d’immenses pincettes, il y a quelques notions de design vraiment riches à découvrir.

Je vous laisse regarder… 🙂

Amis développeurs qui passez par-là, (et je sais qu’il y en a!) j’espère que cela vous sera utile et je tenais également à préciser au passage que, qui dit développeur, ne dit pas forcément « mauvais en design », ou « insensible », au contraire, depuis bientôt 7 ans que j’exerce le métier de designer, j’ai travaillé avec énormément de très bons développeurs mais qui étaient aussi d’excellents observateurs du design. Même s’ils n’avaient pas toujours les outils ou les compétences « techniques » en design, la façon de voir l’expérience utilisateur, le graphisme, l’ergononomie, ça, ça ne leur échappait pas du tout (je pense notamment à Paul Rouget avec qui j’ai eu la chance de travailler quand je bossais chez Mozilla).

 




3 commentaires

  1. Merci pour cette présentation ! Par où l’on voit qu’il y a quelques règles simples qu’il faut, sauf dans de très rares cas, reprendre à son compte lorsque l’on conçoit et développe un site internet. J’aime en particulier le principe rappelé par Johan Ronsse au slide 150 : « Originality, creativity is not the goal. The goal is to deliver a good design » Et je dirais même : « Good design is not the goal. The goal is to deliver readability and accessibility ». 🙂

  2. Salut Geoffrey 🙂

    J’ai publié il y a quelques jours un petit texte sur « Design vs. Utilsabilité » : http://woldenavro.tumblr.com/
    Les positions défendues ne sont guère tenables au regard des demandes du marché (nos chers clients :-)) mais je reste persuadé que les relations entre le design web et l’utilisabilité du média sont construites sur des malentendus fondamentaux, simplement parce que les conditions d’accès aux contenus – notamment dans la forme qu’ils prennent et le sens qu’ils portent – sont très spécifiques selon qu’il s’agit de papier ou d’écran. Je ne suis pas sûr que les savoir-faire hérités de l’un puissent si facilement s’exporter vers l’autre.
    C’est un débat qui finit assez généralement en troll mais c’est pas une raison pour ne pas le poser 🙂
    a+


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *