Quand cette chère Valérie Pécresse (secrétaire générale déléguée de l’UMP) soutient les bonnes idées à propos du graphisme et des logos  des régions françaises, ça se passe de commentaire…

honte

Voilà voilà… gardons cette image pour sa postérité ;-)




31 commentaires

  1. Et pis y a qu’a demander à Jean-Kevin, le petit fils du président de la région, qui s’est ouvert l’autre soir un skyblog de créer le nouveau site de la région, puisqu’il maîtrise.

    Et pis y a qu’à demander à Mireille, la femme du président de la région, de s’occuper des réseaux sociaux puisqu’elle passe sa journée à jouer à farmville sur facebook, elle doit maîtriser aussi.

  2. Et puis y’a qu’à demander à la tante Marthe de venir faire cours dans les lycées, elle fait déjà faire ses devoirs au petit Lulu, le soir après l’école.

  3. On a bien compris que c’est par soucis d’économie, vu la situation dans laquelle nous sommes…
    Dans ce cas je propose une loi :
    Chacun d’entre nous devra pendant seulement une journée, entreprendre une action d’ordre public : délivrer des visas, entreprendre des travaux de voirie, saisir les biens de votre voisine en tant que huissier de justice,… ça pourrait être bénéfique pour l’économie non ?

  4. @Coquet Camille : Peu importe le débat qui se cache derrière tout cela.
    Le commentaire de Mme Pecresse n’avait pas lieu d’être, il est gratuit et offensant et cela justifie l’indignation que l’on peut trouver dans le post et les commentaires.

  5. @Boris : non il faut savoir ce qu’il se cache derrière pour comprendre le problème.
    Que vont retenir les gens ? c’est l’utilisation de l’argent public pour faire de la « pub ». L’argent public doit-il servir à ça… je ne suis pas sûr, et l’opinion public pense pareil.

    Je suis en accord pour dire que l’histoire des concours mérite notre indignation. Mais restons vigilants à ne pas voir rouge trop vite et à rentrer dans le jeu des politiques.

    Ne tuons pas le mouvement anti-gratuiste bêtement.

  6. Entre un abus d’un côté (4-500 000 € pour un logo) et un abus de l’autre (0 €) on devrait pouvoir trouver un compromis cohérent je suis bien d’accord.

    Il me semble toutefois que condamner la position de Valérie Pecresse n’équivaut pas à donner un blanc-seing à ceux qui pensent qu’on peut dilapider l’argent public de la sorte.

  7. Effectivement le probleme c’est qu’on parle d’habitude de logos « publiques » à des milliers d’euros donc forcement ca choque (moi le premier), et on préfererait mettre une partie de ce budget ailleurs ce qui se comprend. Après à 0€, faut pas déconner. Mais comme toujours, c’est soit trop, soit pas assez…Le juste milieu ça existe

  8. Derrière un logo il y a toute la com à reprendre, lettres à en-tête, design des sites web, mobilier deslieux d’accueil etc etc
    On peut trouver ça excessif et /ou inutile (et ça l’est souvent) mais ça ne se résume pas au logo.

  9. @coquet Camille
    Sa ce voit tu est pas graphiste ou directeur artistique moi je travaille dans ce milieu et c’est plus qu’offensant de vouloir passer notre boulot a des gens inexpérimentés de plus qui nous fera vivre nous les graphistes ? C’est comme si je demandais a un agent de police d’être sage femme
    Notre métier on en bave pour pouvoir le réaliser le marcher est bas et les places diminues
    Je suis désolée mais leur histoire d’argent ne concerne pas les graphiste ni aucun corps de métier !
    Il ne veulent pas payer cher ? Qu’il vire les incompétent payer 10000€ enlever les voiture de fonction et les appartement gratuit !
    Nous on en bouffe de la merde tt les jours a cause d’abruti comme eux !
    Alors stop ! Touche pas a mon job ! C’est mon avenir notre avenir a nous les graphiste les autre non rien a voir la dedans encore moin l’état !

  10. Que des coquins paient des boîtes, parfois bidons et appartenant à des copains ne fait aucun doute.

    Mais résumer ce boulot à un dessin de logo ça démontre: soit qu’elle ne connaît rien à la marche d’une entreprise publique ou privée, soit d’un populisme crasse.

  11. @smonff Nous dérivons là…
    Le sujet original concerne plutôt cette idée qui se répand et qui suppose que le graphiste n’apporte aucune valeur ajoutée à la communication et donc le poste peut faire l’objet de toutes les compressions budgétaires pour finir par être gratuit.

    Le supposé abus des collectivités locales est un autre sujet qui nécessite évidemment de savoir comment sont répartis les postes budgétaires.

  12. @Bibou: le monde change et le travail aussi. Quel serait le problème d’organiser des ateliers de réflexion encadrés entre les équipes de la mairie, des citoyens et vous les graphistes ? Pourquoi pensez vous que personne ne pourrait vous faire avancer dans votre travail, et surtout, que l’avis de ces citoyens pourrait même être propice à une meilleure création et réalisation. Pécresse fait de la provoque pour stimuler une opinion publique maussade et vous marchez à fond dans son jeu douteux.

  13. @Bibou:
    @Bibou, je suis graphiste. J’ai juste pensé à remonter à la source de l’histoire pour savoir le fondement de la polémique.
    C’est par méconnaissance de notre métier que ce « re-tweet » est appuyé par un politique.
    C’est par manque de culture que des « politiques » acceptent le logo du fils de la secrétaire (pourtant ça pique aux yeux).

    C’est pour gagner l’opinion publique que ces « politiques » utilisent des préjugés.

    Bref. En tant que professionnel je laisse les concours aux étudiants.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *