sounnnd

Hey!

Hier, le responsive design a dépassé les limites en s’attaquant au responsive… SOUND design ! Oui, vous allez vite le comprendre, en redimensionnant la fenêtre de votre navigateur, vous allez pouvoir influencer le son qui est joué. Pour l’instant c’est un son un peu difforme, étrange, en boucle, mais on pourrait imaginer un une musique, ou un son d’ambiance cohérent

sund

Par contre, j’ai du mal à trouver des applications sonores concrètes pour une telle idée… Et vous ?

Montez le volume et expérimentez ici




8 commentaires

  1. Mobile = métro, rue, donc un son moins fin, avec moins de dynamique (passé dans un compresseur). Mais probablement un casque stéréo.

    Desktop = son ambiant, probablement pas de casque, et donc stéréo à amplifier par exemple. Ou au contraire prévoir un son mono.

    iPad = pour la plupart des modèles, son mono, peu d’amplitude.

    Je vois plein d’application mais d’un autre côté cela va demander des media-queries plus fines en terme d’interface sonore.

  2. Comment Julien le décrit, du responsive sound design est surement pertinent selon la situation, sur du mobile on va plutôt chercher à avoir un son qui se charge vite (poid léger), non traité de la même manière que si on serait sur un poste. De même qu’une musique n’est pas travaillé pareil pour la radio, un poste cd ou pour une projection dans une salle de cinema.

  3. Comme indiqué par Kyz et Julien, l’usage du responsive design permetrait de supposer la qualité hardware, situation et bande-passante du client, et donc d’adapter la piste sonore en fonction.

    Concernant la bande-passante, l’usage des dimensions de l’écran permettraient de présumer d’un bande-passante, et donc de choisir un bitrate initial, et de l’adapter ensuite en fonction de la bande-passante réelle, calculée durant la lecture. Cela serait probablement plus efficace que les techniques actuelles qui consistent à partir d’un bitrate arbitraire (le plus bas, le plus haut ou un milieu, selon les players).

    Enfin, comme l’a montré « actualité webdesign », il y a aussi un potentiel de jeu avec ce principe, d’autant plus que la méthode est sans doute applicable à un element quelconque. j’imagine bien un « jeu » ou l’utilisateur modifie les sons en redimensionnant des élements dans la page.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *