Vous en avez sûrement déjà entendu parler, la France présidera la Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015 (COP21/CMP11). C’est, selon les mots du gouvernement « une échéance cruciale », puisqu’elle doit aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays, dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C.

Pour ce faire, la France agira au plan international pour faciliter la recherche d’un consensus, ainsi qu’au sein de l’Union européenne qui occupe une place clé dans les négociations sur le climat.

Un logo a été commandé par le gouvernement français afin de soutenir cet ambitieux événement, et c’est Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères qui l’a présenté il y a quelques jours lors d’une conférence. Pour vous présenter le logo c’est assez simple :

  • Paris = la tour Eiffel
  • La nature = une feuille
  • Le climat = le soleil

paris2

La présentation du logo par Laurent Fabius

Pour vos prochaines présentations de projets, demandez à Laurent Fabius ;-)

La construction & les valeurs du logo

Vous l’aurez compris : Paris + Climat + Nature = ce logo. Alors que les valeurs pourraient être plutôt : ensemble + écologie + action par exemple ?

L’idée est évidente et pourtant, le rendu est fade, pire, il va à l’inverse des valeurs de l’événement. Je me pose plusieurs questions à ce sujet :

  • Fallait-il absolument un logo ?
  • La tour Eiffel est-elle un symbole de rassemblement International ?
  • Pourquoi tout est-il penché vers la droite ?
  • Le soleil brûle la feuille.. Bientôt ce sera au tour de la tour Eiffel ?
  • Pourquoi une telle différence graphique entre une feuille stylisée et une tour Eiffel très détaillée ?

Un logo rassembleur ?

parissss

(rooooh ;-) )

Un logo qui ne fonctionne pas en petit

logopetit

Une fois que le logo est rétréci (oui ça arrive 😀) et affiché sur le site, la tour Eiffel disparaît au profit d’un amas de petites fourmis blanches qui se baladent /-)

Un manque d’ambition

Alors oui, on peut bien aimer ce logo, ou ne pas l’aimer d’ailleurs, peu importe. D’un point de vue graphique, on a vu bien pire vous vous en doutez, mais d’un point de vue conceptuel cela me semble manquer terriblement d’audace, d’action, de revendication, de motivation… d’ambition ! La question du climat et du réchauffement, euuuh, du dérèglement, euuh, du « péril climatique » (c’est comme ça que l’on dit maintenant) est une question grave et majeure et il faut, je pense, bien plus qu’une « feuille verte aérienne, baignée de soleil et frappée d’une Tour Eiffel » pour représenter cet enjeu mondial.

J’ai d’ailleurs appris par un message privé que les graphistes print qui ont réalisé ce logo avaient en 1er lieu présenté toute une campagne de communication apparemment très bien réalisée mais… que cette campagne n’a pas été retenue ni soutenue car les personnes qui devaient valider n’ont strictement aucune culture graphique.

Cela vous étonne ? Pas moi.

Et maintenant… On propose un nouveau logo gratuitement pour remplacer celui-ci ? On fait un concours du meilleur logo ? On envoie un courrier au Ministre pour lui dire que c’est pas terrible terrible et qu’il faut recommencer ? On fait un générateur de logo Paris2015 ? On sensibilise les citoyens à aiguiser leur regard sur les images crées par le gouvernement ? Vous en pensez quoi ?




24 commentaires

  1. Effectivement, c’est pas le top, mais mon petit doigt me dit que les créatifs n’ont pas été les seuls à bosser dessus… et que certaines « grosses » têtes ont guidé le stylet… dans ces conditions, c’est le mois pire qui a pu sortir. 🙂

  2. Il me fait penser à Gaz de France, celui-ci va à l’encontre de l’ensemble des valeurs qui était censées être mises en avant, non seulement il est plus qu’hasardeux mais en plus il est loin de valoriser la créativité et l’image de notre pays qui présidera cet événement.

  3. Ça me parle ta reflexion sur les valeurs : au lieu de « Paris + Climat + Nature » > « ensemble + écologie + action », je suis la première a chercher dans les symboles basiques pour représenter un évènement ou une entreprise alors qu’on peut creuser dans des valeurs plus profondes. Donc merci pour cet article 😉

  4. Spontanément, on dirait bien que Paris baigne dans la pollution. Ce dégradé orange –> vert donne un mélange qui ne m’inspire pas du tout la nature. Elle a été mangée par une coccinelle la feuille ?… Ah non, c’est le soleil… d’accord ! Et puis on m’a toujours appris qu’un logo ne devait pas être illustratif mais devait rester dans la suggestion. Pour moi, la Tour Eiffel est trop détaillée et ne propose aucune réflexion. En plus elle a aucune prestance, ridicule dans sa grande feuille. Enfin, généralement quand je travaille sur un logo, ma 1ère idée, je la jette à la poubelle et là, je crois bien que c’était l’idée la plus évidente : Paris + climat + nature… pas très profond tout ça !
    Cette analyse est bien-sûr très personnelle…

  5. Quel dommage aussi de ne pas imaginer une communication verte dans ses moyens, ses concepts et ses supports… Imaginer un logo et une charte qui consommerait le moins d’encre possible, qui lorsqu’il doit vivre sur l’écran consommerait le moins d’énergie possible… Pourquoi imprimer sur 3 supports différents autour de Fabius ce logo, pourquoi imprimer sur un immense mur ce logotype… bref il y avait vraiment beaucoup de choses à faire au-delà de l’aspect graphique autour de la conscience écologique dans la réduction de l’empreinte CO2 quand à la production des outils de communications…

  6. A ma connaissance, les logos des conférences COP précédentes cherchaient à exprimer le réchauffement climatique, les émissions de gaz à effet de serre, la perte de biodiversité… mais ne représentaient pas un symbole de la ville hôte. Quelle idée de mettre la Tour Eiffel. Est-ce le logo d’un salon du tourisme ou de la conférence des parties des Nations Unies sur le changement climatique ?

  7. C’est le retour des dégradés de couleurs cher au années 90….
    Un petit concours chez des étudiants en première année de graphisme aboutirait a de meilleurs résultats, tant au point de vu de l’esthétique que du point de vu de l’efficacité.

  8. Ce qui est aussi « amusant », mais ne l’est qu’en français, c’est le titre anglais de la conférence.
    U(nited)N(ations) est tout de suite pris pour l’article « un » et hop! ça glisse dans le charabia.
    Le « e » final de « climate » devient muet, et on a des mots français mis dans le plus beau désordre. Prononcé en français, c’est tragique.
    Pour associer la population du pays hôte à l’événement, on aurait peut-être pu faire mieux.

  9. Je ne suis pas allé jusqu’au bout de la vidéo de présentation : (

    Je suis ébahi par l’amateurisme de la présentation de ce logo. On a l’impression que M. FABIUS ne maitrise pas du tout son sujet et qu’il présente un amalgame de symboles sans cohérence les reliant entre eux. C’est « euh… » à répétition en dit long sur son enthousiasme : c’est affligeant.

    Au-delà des goût et des couleurs (par rapport au logo) je suis d’abord choqué par cette tour Eiffel qui ne fonctionne pas en petit… C’est une erreur que je faisais en débutant. Autant c’est compréhensible chez un designer junior, mais sur un budget pareil il me semble que la charte graphique aurait pu être un peu plus poussée.

    Et puis ce n’est pas comme si la Tour Eiffel avait une silhouette hyper compliquée à retranscrire graphiquement 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *