Hello 🙂

 Ca y est, j’ai capté l’once de votre attention… et cependant, je vais vous parer de mème, et plus précisément vous présenter un document passionnant sur la culture mème. J’ai rencontré ces dernières années quelques étudiants et chercheurs qui travaillaient ou faisaient leur thèse sur le mème et à juste titre, le même est populaire, drôle, et fait appel directement à la « culture Internet » (si vous saviez comme j’aime parler de culture Internet.. déjà à l’époque où je traînais sur l’IRC, cela me fascinait.).

Aujourd’hui, on s’accorde sur une définition du mème :

« Le terme mème internet est utilisé pour décrire un élément, un phénomène, repris et décliné en masse sur internet. C’est une acception récente du terme mème, qui définit ce phénomène dans sa globalité. D’après l’Oxford English Dictionary, un mème est un élément d’une culture ou d’un ensemble de comportement qui se transmet d’un individu à l’autre par imitation ou par un quelconque autre moyen non-génétique («an element of a culture or system of behaviour passed from one individual to another by imitation or other non-genetic means» » [source]

La présentation sur le mème.

La conclusion que j’en tire c’est cette phrase : « Le mème est le hacking de l’attention ». À ça je rajouterai : « comme la publicité ». Sauf que la publicité est souvent là pour nous vendre des choses parfois inutiles alors que le même est tout simplement.. gratuit et colle parfaitement à cette fameuse « culture Internet » car c’est de là qu’il est né.

Merci Galdric




7 commentaires

  1. Intéressant mais pourquoi dis-tu d’une conception basée sur le RoI qu’elle est biaisée ? Mis à part l’Art, dont la démarche est gratuite (et encore), toute conception a un objectif (faire cliquer, faire inscrire, faciliter la lecture, accompagner le regard vers certains éléments). Le RoI fait partie de pas mal de briefs quand même, que ce soit exprimé clairement ou pas. Ce n’est pas pour autant un biais, non ?

  2. « la publicité est là pour nous vendre des choses inutiles avec une conception biaisée » ???
    Tout dépend de la marque, du secteur et de la cible….
    Dans le luxe la qualité de conception est au rendez-vous ! Dans l’automobile aussi, une voiture est d’une complexité effrayante (bien que cette complexité est aujourd’hui synonyme de verrouillage pour le secteur). Après pour les aspirateurs et les téléphones fixes…. Là, la conception c’est pas du grand art.
    La publicité pour une voiture… une voiture est inutile ? La « nouveauté » sans cesse annoncée dans les publicités peut être, elle, est inutile.
    La publicité et le marketing créé des besoins, de nouveautés et montée de gamme mais ce qu’elle vend est souvent, à la base, utile.

  3. « Sauf que la publicité est là pour nous vendre des choses inutiles avec une conception biaisée »

    Pourtant il y a de la pub pour des associations, pour la lutte contre les inégalités, les maladies, la recherche, les institutions…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *