J’apprécie beaucoup le design anglo-saxon et notamment leur savoir faire en matière de typographie. C’est donc avec plaisir que je jette toujours un œil à la communication d’Eurostar, notamment ses publicités. Bref, cette après-midi je vous présente en exclu la nouvelle identité visuelle d’Eurostar et notamment le nouveau logo.

Depuis plus de 10 ans, l’actuel logo d’Eurostar n’a pas pris une ride ou presque, aujourd’hui, dans sa nouvelle version, le voici… en 3D avec une ombre au sol ! À première vue, on retrouve bien l’esthétique « Eurostar », mais on perd quelque peu le côté imprimé, 2D du logo. Le mot « Eurostar » passe maintenant en majuscules et en sans serif, tout en gardant sa couleur. Ensuite, ce « e » en 3D, que dire ? Tout d’abord, on lit « e EUROSTAR », il y a cette drôle de redondance du « e ». Ensuite, la lettre ressemble à une sculpture moderne que l’on aurait posé là. Sa forme est élégante et assez fine pour inspirer un certain prestige (ce qui expliquerait pourquoi les prix n’ont fait que grimpé cette année ? :p) mais vient quelque peu écraser le « -star » du mot « Eurostar ». Je vous passe également les soucis et les coût d’impression multi-supports d’un tel logo (dégradés de couleurs, subtilités visuelles qui peuvent disparaître lors d’une impression un peu légère ou en 2 ou 3 couleurs).

[ EDIT : J’ai été contacté par l’agence qui s’occupe de la communication d’Eurostar, apparemment le logo a « fuité » et s’est retrouvé sur Internet. Il n’est donc pas dans sa version définitive et devrait faire son apparition en 2011, sous la demande de l’agence de communication d’Eurostar, j’ai donc retiré / flouté les images afin de ne pas les gêner dans leur travail. Au passage, j’espère que les commentaires de mon blog auront pu avoir un aspect constructif sur les modifications qui seront apportées au logo, si modifications il y a ;-) ]

Personnellement, j’essaye toujours de valoriser un travail simple et impactant, si, dans cette nouvelle version, le logo a su garder son essence, son adn, j’ai de forts doutes sur l’utilisation, une fois de plus, de la 3D, des ombres portées, des dégradés de gris. Il reste néanmoins un logo élégant et maîtrisé, à l’image « globale » donc, de cette société.

Attendons maintenant sa mise en application sur l’ensemble des trains et des supports de communication ;-)




19 commentaires

  1. J’émettrais les mêmes réserves que toi dans l’utilisation abusive depuis quelques années, par les entreprises, des ombres, dégradés, reflet, 3D, etc… Je trouve que ces logos vieillisse mal ou vieilliront mal.

    Après ça va vendre un logo sans tout ces effets artificiels a tes clients…

  2. çà va etre comme le logo bnp paribas au dpéart ou celui du vivendi, ils étaient surchargés et ce qui était en trop a disparu….

    A noter que le « E » était déjà redondant sur l’ancien logo..;
    Et pour terminer ce nouveau « e » symbolise le tunnel dans lequel passe le train,si si imaginez la barre centrale du E comme un rail qui entre dans « cercle »…

  3. De loin, on pourrait presque lire le « E » de la monnaie « Euro »…

    Pas fan de l’identité, un peu torturée et anecdotique, je trouve.

    • Est-ce le reflet du temps présent (bien souvent, enfin à une certaine époque, les fondeurs créaient des typographies et les designers s’en servaient, l’instant T était figé, et si la typo était puissante, elle pouvait survivre au temps qui passait),
    • Est-ce seulement une tendance (alors là, la 3D ne peut être une tendance durable car tout de même coûteuse et complexe à décliner. La 3D n’existe que dans les games ou le ciné, dans la com’, c’est quand même un tout petit peu ringard non ? Ça fait penser aux merveilleux titrages en fausse 3D de Microsoft),
    • Est-ce la volonté de se différencier (une vraie tendance est tout de même la simplification du discours visuel, il suffit de voir les look des sites style Tumblr, facebook, twitter, et les identités visuelles correspondantes : dessin vecto ultra plat, sans effet (cf la baleine de twitter, les personnages déjan’ de plurk et autres personnages ou univers graphiques multicolores, et les typos simples qui fleurissent (simples ne veut pas dire simplistes, ne me parlez pas d’Arial ou de ComicSans svp).

    J’aimerai bien en pareil cas voir les projets écartés, bien souvent aussi interessants que le choix final, souvent résumé par un « j’aime / j’aime pas »

  4. A la réflexion, quand je vois ce « E » allongé et sculpté en relief, je pense au nez de pinocchio, et je ne vois plus que ça sur les déclinaisons !
    Espérons qu’Eurostar ne ment pas comme Pinocchio…
    Oops…

  5. laissez 1 voire 2 ans et ils changeront de logo…
    Pour moi ce n’est pas un logo que je trouve réussi, pour la simple et bonne raison qu’il n’y avait, à mon avis, pas besoin de faire un nouveau logotype. L’ancien n’a pas pris une ride je trouve alors pourquoi en changer ? Il fallait peut-être revoir la charte graphique plutôt que le logo lui-même vous ne trouvez pas ?
    J’aurais penser plus à développer l’univers et l’identité visuelle…
    Mais bon là aussi puisque tout va aussi vite que l’eurostar il faut tout changer vite vite viiiiite !!!

    L’ancien était plus poétique : le train (eurostar) qui passe sous la manche par une nuit étoilé…
    A noter que je préfère la version en dégradé de bleu sur blanc.

    Pour ce qui est de l’utilisation de la dite 3D et du dégradé dans un logotype je dirais que leur utilisation s’est développée avec l’arrivée de l’impression numérique qui réduit la complexité et les couts d’impressions de ce genre d’effets.

  6. @Geoffrey Dorne: Oui, je pense que tu l’auras compris depuis tout mes commentaires laissés sur ton blog mais je suis un graphiste doté d’une certaine éthique de la profession. Je suis jeune, j’ai peu d’expérience mais je pense que c’est justement ma force. Ca me permet d’avoir une vision un peu « vierge » de la pratique du graphisme il me semble…Mais du coup j’ai un peu l’impression que je suis le seul à penser au graphisme de cette manière, sain et durable, et que je m’enterre à force de m’entêter d’idéaux autour de la création graphique.
    Je ne sais pas encore combien de temps je vais pouvoir faire face à mon éternel plat de pâtes avant de me mettre à biseauter, ombrer, des typos à les rendre méconnaissables et pire qui sait à un jour finir par mettre des capitales non accentuées !!! 😉

  7. @Jérémy Vey: « je suis jeune et j’ai peu d’expérience », moi aussi, nous aussi, c’est ce qui fait une certaine force en effet, mais rassures-toi, tu es loin d’être seul 😉 Et tu sais, dans les pâtes, parfois une bonne petite sauce bolo maison, ça ne fait jamais de mal ;-)))
    Excellente continuation,

    Geoffrey

  8. Coucou,
    Mon grain de sel après avoir lu tous les commentaires. Il a quand même perdu son étoile et il est fort proche d’un logo de banque… message subliminal ou pas…

    Cependant si l’on est pas en accord avec le choix, il faut admettre que l’entreprise avait besoin de se faire un lifting de ses outils de com et tristement on arrive au grand ‘Moins friendly plus corposnob’ …. bref il a perdu son identité…

  9. Je suis le seul à voir une épée de corsaire ou de pirate dans ce logo?
    L’effet métallique donne vraiment cette impression.

    Et sans le « manche » ( Voir le sac à main) , on dirais un monstre avec une grande langue de gecko.

    Pas vraiment convaincu…

  10. Mouais.
    Je suis pas convaincu, la typo est defforçée par la courbe qui retombe sur le star et a mon sens, le E marcherait mieux de manière isolée…

    Dommage qu’il n’y ai plus d’étoiles.

    La comm de Eurostar est pourtant excellente en matière de pub viral print, grand format ou web…

    Dommage que cette qualité ne suive pas l’identité du logo.

    Seul point positif, la courbe donne l’impression de rentrer dans le e ce qui créer un rappel vers le tunnel sous la manche. Mais bon, je trouve ca marche moyennement avec la typo.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *