Bonjour toutes et tous 🙂

Ce matin je vous présente le le travail typographique de Basile Morin qui réalise des ambigrammes, ces mots que l’on peut lire dans un sens comme l’autre. Pour en avoir déjà réalisé, il faut savoir que c’est un exercice assez difficile, notamment dans la lisibilité et l’élégance du tracé typographique.

Un ambigramme:

« Un ambigramme, parfois appelé inversion, est la figure graphique d’un mot qui, vu sous une certaine symétrie ou avec une certaine rotation, donne soit le même mot, soit un autre mot. L’existence d’ambigrammes est rendue possible par la capacité humaine à reconnaître des caractères réalisés de manière imparfaite. La réalisation d’ambigrammes est souvent un thème d’exercices dans les écoles de graphisme et nécessite la maîtrise des illusions d’optique et des symétries. C’est aussi un exercice de calligraphie au même titre que le calligramme. » [wikipedia]

Voici quelques réalisations de Basile.

source | source




13 commentaires

  1. assez bluffant, mais à la différence de WIM, tout ne fonctionne pas avec des fonts classiques. Difficilement utilisable pour imaginer une interface identique qu’on imaginerait en miroir pour deux utilisateurs opposés.

  2. Sublime ! Je suis graphiste et pour avoir déjà essayé, je sais combien l’exercice est délicat… Déjà pour mon prénom de 4 lettres, j’ai longtemps galéré ! Franchement y’a du boulot et surtout de l’inspiration. Ca donne envie de s’y remettre !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *