Pour cette fin de matinée, voici un tout nouvel art de rue affiché dans Paris… 🙂

Réalisées par l’artiste Mademoiselle Maurice, ces superbes figures géométriques sont collées sur les murs et utilisent de simples feuilles d’origami pliées. Cette installation éphémère et « non dégradante » se positionne comme du street-art poétique et non revandicatif. Le tout réalisé avec des centaines d’origamis colorés collés sur les murs de Paris.

Présentation du projet :

« Cette série m’a entre autre été inspirée par mon année au Japon et par les événements marquants du 11 mars 2011 qui provoquèrent entre autre l’explosion de la centrale de Fukushima alors que j’étais encore là-bas. Suite à ces événements puis quelques lecture, je décidai de participer à ma manière à l’hommage rendu depuis des décennies à Sadako Sasaki et d’ajouter à cela ma considération pour le peuple nippon. Sadako vécu l’horreur de la bombe d’Hiroshima et ses tragiques conséquences… Quelques années plus tard elle fût atteinte d’une leucémie provoquée par les événements atomique de 1945. On lui raconta la légende japonaise des 1000 grues: pour voir exaucer son vœu, il fallait réaliser 1000 grues en origami. Son souhait fût donc de guérir mais Sadako décéda à l’âge de 12 ans après n’avoir confectionné que 644 grues… » [source]

En vidéo :

Pour la petite histoire, Mademoiselle Maurice utilise différents médium  tels que l’origami, la dentelle, la photographie, ou encore la peinture et la broderie, elle crée des œuvres en apparence naïves, mais sensibles et profondes, en constant lien avec les événements forts rencontrés lors de son quotidien. Au delà de son atelier à l’espace restreint, elle décide de se consacrer à l’univers de la rue, musée à ciel ouvert, pour réaliser des installations urbaines au format important, constituées entre autre d’origamis.

source




11 commentaires

  1. Je me permet de t’indiquer qu’a la fin de la petite vidéo j’ai remarqué que Mademoiselle Maurice s’écrivait avec un C, or dans le paragraphe que tu as écrit, tu y a mis un S. :3
    Cordialement. 😉

  2. Cela doit être très plaisant de tomber sur ces fresques au détour d’une ruelle.
    De la surprise tout d’abord, puis très certainement du ravissement.

    Merci pour ce partage !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *