De bon matin on commence avec des illustrations un peu folles illustrant des mondes inspirés de l’univers 8-bit et celui du jeu vidéo 🙂

Réalisées par l’illustrateur et designer anglais Jonathan Ball, ces créations sont pleines de couleurs de joie et de détails. L’idée globale que l’auteur présente est que les jeux 8-bit peuvent gouverner le monde, tout simplement ;-)

Je suis rassuré au fond de voir qu’il y a des fous passionnés pour passer des heures et des heures sur la même image, qu’elle soit remplie de détails comme ici, ou qu’elle soit si simple, qu’il a fallu des heures pour tomber dans cette simplicité et cette justesse. Le temps passé se ressent souvent dans de nombreuses créations.

Source | via




6 commentaires

  1. Mais malheureusement, peu de personnes sont capables de reconnaitre qu’il y a eu autant de temps passé, et spécialement lorsqu’on rend un travail d’une simplicité telle (comme tu le dis) qu’il a fallut en passer des heures pour arriver à un résultat essentiel et juste…

    Sinon ça fait du bien de voir des images comme ça, à l’heure où l’élite graphique mondiale utilise (et en use parfois) des systèmes graphiques très «old school»…
    D’ailleurs je me demande toujours si ce style est l’expression d’une remise en question autour de la pratique du graphisme, comme un retour aux fondamentaux presque nécessaire au dépassement d’une profession qui, aujourd’hui mal reconnue, tourne en rond ; ou s’il s’agit tout simplement d’un effet de mode que seul peuvent bénéficier des avis favorables de nos pairs les «stars» du graphisme, et qui finira par passer de cette mode à une autre dans quelques années…

    Je sais… tout ça pour une dizaine d’image postées dans un blog !
    Mais je cogite beaucoup sur tout ça :mrgreen:

    Allez, encore merci pour ce blog et le temps que tu passes à trouver puis poster ces trouvailles,

    Bien à vous lecteurs, et bien à toi Geoffrey !

  2. @Jérémy Vey: Merci Jérémy ! En effet, il faut souvent un œil exercé pour voir le temps derrière certains travaux. Ta question sur l’effet de mode ou le retour aux sources trouve écho je pense avec notre époque. On revient souvent (sans cesse ?) à des périodes passées comme des « références », mais de façon temporaire, ce qui en fait une « mode » en quelque sorte.

    Encore merci pour tes commentaires chaleureux et toujours empreins de réflexion 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *