Je suis très intéressé par l’utilisation du piratage informatique pour des buts politiques, (et surtout artistiques, mais ça se fait pas encore trop…).

Je viens de lire que deux sites ont été piratés par des francophones. L’acte a été commis sur un serveur du gouvernement brésilien (ecomp.furg.br) et sur l’association des chercheurs Chinois de Lyon (xuelian-lyon.com).

Bon, jusque là, rien là d’exceptionnel mais…

Dans le premier cas, le pirate a signé Reflex 94. Il passe un message à l’attention de l’Abbé Pierre “Un grand homme de plus nous a quitté” signe l’intrus. Second cas, le passage d’un groupe baptisé “Human Right Fighter Hacking Team” sur le site de l’association des chercheurs Chinois de Lyon. Ce pirate a rappelé que le Tibet est toujours sous le contrôle de l’armée chinoise.

J’ai du mal à cerner les limites du piratage et de la revendication musclée via le web…et vous ?




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *