C’est la bonne nouvelle du jour, la formation l’Étape Design vient d’être labellisée « Grande École du Numérique », un programme gouvernemental mis en place fin 2015 ! Mais tout d’abord vous allez me dire : l’Étape Design ? Qu’est-ce que ce truc ? Et bien c’est une formation en web design que j’ai créé avec Bruno Faure & l’Innovation Factory et qui vient d’ouvrir cette année. Cette formation s’adresse à des « jeunes décrocheurs » ou « Neets » en anglais (pour « Not in Education, Employment, or Training ») qui souhaitent apprendre le webdesign, ses outils, ses méthodes et ses processus de conception.

 Pour vous raconter l’historique de cette formation, il faut savoir que j’enseigne le design (sous plein d’aspects différents : des workshops, des cours de design d’interaction, d’ethnographie du design, de design d’interface, etc.) depuis un peu plus de six ans. Et dans les différentes classes dans lesquelles j’ai pu enseigner, j’ai toujours appris énormément de mes étudiants. Il y a deux ans, j’ai pris la responsabilité d’être responsable pédagogique du design à la Web School Factory, projet passionnant, avec un véritable bel espace de liberté pour faire entrer dans l’école, pour les designers des matières comme la sociologie de l’imaginaire, l’ethnographie, le sketching, l’innovation par le design, etc.

Et l’an dernier, en quittant ces responsabilités, avec la directrice de l’Innovation Factory et Bruno Faure, nous avons imaginé cette formation en web design dans laquelle, d’une part les jeunes apprennent les bases du graphisme pour le web, le design d’interface, le travail typographique, etc. et d’autre part, l’intégration d’une newsletter, d’un site web HTML5 et CSS3. Évidemment, cela ne remplacera jamais 5 années d’études ni 5 ans de travail en entreprise mais pendant cette année de formation, le but est surtout de créer de l’autonomie de travail, d’obtenir des compétences techniques et de pouvoir être employable ou continuer sur de l’alternance par exemple.

Bref, la formation a démarré il y a 3 semaines, les séances de cours s’enchaînent autour de projets concrets (il y très peu de cours « théoriques », on apprend en faisant et on s’arrête parfois pour faire un point). Ces projets sont également des projets issus de problématiques sociales et associatives. Je ne souhaitais pas faire travailler les étudiants sur des problématiques classiques de marques de luxe ou de la grande distribution, ça n’est pas dans les valeurs de cette formation.

D’un point de vue plus personnel, c’est une nouvelle direction que j’explore en tant designer, avec pour idée la transmission, le partage, une certaine vision et culture du design mais aussi penser à l’utilité sociale de mon métier.

> l’Étape Design

(Merci aussi à Bruno, Anne, Aurélien & Manu sans qui tout ça n’aurait été possible)




6 commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *