Hello 🙂

Il y a quelques années, John Rogers, chercheur à l’Université de l’Illinois présentais une création assez étonnante : un circuit posé sur la peau de quelqu’un. Ce projet était un proof of concept, une démo et évidemment, il fallait attendre encore un peu pour que l’électronique sur mesure et ultra-miniaturisée fasse son chemin.

Aujourd’hui, John Rogers travaille en collaboration avec Yonggang Huang de la Northwestern University et ensemble ils ont présenté cette nouvelle interface, un peu plus épaisse et plus robuste que par le passé mais collé à la peau comme un tatouage temporaire. L’objet est flexible, se tord, se replie et supporte des composants électroniques. Impressionnant.

La démonstration en vidéo

Cela signifie que vous pouvez créer des dispositifs électroniques portables avec une batterie, un accéléromètre, une puce Wi- Fi, un circuit Bluetooth, etc. L’électronique devient votre peau, cela coûte encore moins cher car ces capteurs et dispositifs existent déjà et sont bon marchés.

Bienvenue dans le futur, vous êtes votre device, vous êtres votre propre interface, votre propre outil numérique. Cela signifie aussi que vous êtes piratable ? Allez savoir… ;-)

source




3 commentaires

  1. Wow !

    On est en pleine communication symbiotique dont parle Joël de Rosnay là, c’est fou et ça fait presque peur, surtout ta conclu haha. Ca me rappelle aussi Ghost in the shell 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *