Bonjour à toutes et à tous 🙂

Aujourd’hui, je voulais vous parler de mon projet de faire 365 dessins au rythme de un par jour que je publie sur Instagram. Le challenge a commencé il y a 218 jours et s’arrêtera au bout des 365 jours. L’idée est simple : je fais un dessin par jour avec des pastels. Je suis assez content car j’arrive pour l’instant à tenir cette régularité d’un dessin par jour et vous êtes de plus en plus nombreux(ses) à suivre ces dessins sur Instagram, à commenter mais aussi parfois à me poser des questions.

Questions / réponses

— Pourquoi ce challenge ? À quoi ça te sert ?

L’idée d’un dessin par jour est tout d’abord dans l’esprit de renoue avec le dessin sérieusement, de délier mon trait, d’assouplir ma main. En effet, pendant plus de sept ans, j’ai « étudié » le dessin en école d’art & design et j’ai donc vite appris que le dessin « ça se perd » rapidement. Ainsi, pour moi, la répétition d’un dessin par jour me met beaucoup moins la pression que de faire un dessin par an ;-)

— Un dessin par jour, comment tu t’organises ?

J’ai 24 heures pour trouver un quart d’heure ou une heure pour dessiner. Je prends un peu de temps le matin ou parfois le soir et je publie mon dessin dans la foulée. Parfois quand je sais qu’il me sera totalement impossible de dessiner dans la journée, je prépare mon dessin pour le lendemain.

— Avec quoi dessines-tu ?

Des pastels à l’huile de différentes tailles et j’enchaîne les carnets. J’ai récemment découvert des carnets de papier de couleurs chez Muji, c’est vraiment pas mal pour dessiner à partir d’une base colorée.

— Pourquoi tu utilises uniquement des pastels ?

Pour plusieurs raisons, la première étant le côté pratique du transport. Pas de peinture, pas d’encre, pas d’eau, etc. Ensuite, je dessine très souvent en noir et blanc, là l’idée était e sortir de ma zone de confort avec la couleur. Pour finir, c’est la matière du pastel qui me plait et son aspect « non maîtrisé » qui me donne une bonne excuse pour rater parfois certains dessins 😀

— Tu t’inspires de quoi ?

Souvent on pense que je dessine ma vie quotidienne ;-) En réalité, il s’agit d’un grand mélange entre des scènes de vie, des moments vus, imaginés, des films, etc.

— J’aime bien tes dessins, comment je fais pour les avoir ?

Pour tout vous dire, je prépare un petit livre avec les 365 dessins. Et à côté de cela, j’essaye de trouver une solution pour pouvoir vendre de belles reproductions de mes dessins en tirage limité et signé. Les contraintes étant : pour le livre il faut un prix abordable pour un pavé de ce genre Pour les dessins à l’unité, il me faut trouver le bon format (en effet, ce sont des photos issues d’Instagram), la bonne imprimante, le bon papier et le bon prix. À la fin, je créerai ma plateforme sur laquelle je pourrai vendre tout ceci. Mon idéal est que chacun puisse y trouver son compte à bon prix 🙂

Un petit extrait de mon challenge

La galerie

Enfin voilà, pour finir, si vous voulez accéder à toute la galerie, Instagram propose une page qui regroupe l’intégralité de mes dessins, il suffit de vous rendre sur sur http://instagram.com/geoffreydorne




7 commentaires

  1. C’est très intéressant cette perspective ! Bien que suivant ton flux RSS mais te connaissant peu je pense que ça peut être intéressant d’ajouter une « tranche de vie » dans le livre afin de pouvoir imaginer aussi de quelle manière tu as pu être inspiré.

    Est-ce que tu es pianiste ? Tu aime passer tes vacances à la plage ? Y a-t-il quelqu’un dans ton entourage qui pratique la danse ? Aucune réponse ne m’intéresse mais c’est le genre de question qui peuvent me venir à l’esprit et l’exploration de la réponse fait parti de cette création.

    Bref, si je pense trouver cela et que le bouquin est d’un prix abordable (<8€ ?), je pourrais être intéressé par l'acheter.

    PS : dommage qu'Instagram ne puisse pas voir de galerie en plein écran qui défile (ou alors je n'ai pas trouvé)…

  2. Geoffrey pour moi ce challenge que tu tiens est sans doute un des plus beaux qui me soit donné de voir. En effet, voici un geek parmi les geeks, un technofile de chez high Tec, un designer interactif de l’inter-Activité permanente… et d’un coup, d’un seul, plus rien… silence. La main se met à dessiner des visuels tangibles. La sensibilité fait irruption à la racine du bonhomme pour dé-construire tout ce qu’on a toujours supposé, cru et méconnu. Une deuxième idée, c’est l’urgence. Tu as presque domestiqué ce grand salaud qu’est le temps. Pour combien de temps? c’est pas le plus important, ce qui compte c’est d’avoir essayé avec pas mal de succès. Et du coup cette urgence de produire, coûte que coûte, chaque jour, une nouvelle expérience, nous permet de voir en toi un prototype d’une nouvelle humanité que Marx appelait de ses vœux. Une humanité qui passerait aussi du temps pour créer, se cultiver et propager une culture individuelle et collective. Geoffrey, tu es l’homme nouveau qui devrait servir de modèle pour les jeunes générations. (et même pour les moins jeunes 🙂


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *