Hello 🙂 

Ce matin on commence la journée avec le travail de Nastya Nudnik, une artiste ukrainienne qui ajoute de l’émotion numérique aux tableaux classiques et ce, grâce à des pictogrammes de médias sociaux ou des éléments informatiques que nous connaissons bien.

Ce mélange d’internet et d’art classique n’est pas pour me déplaire car il crée un contraste assez fort. Ce contraste, entre émoticônes populaires, ces pictogrammes et les œuvres peintes reconnaissables de Edward Hopper à Michel-Ange joue également sur le discours et la scène qui se passe sous nos yeux.

Les peintures

peple

Chaque scène représente habilement des situations entre humour et sentiments, apportant ainsi de la vie et de l’humanité (de la proximité?) à ces moments d’un autre temps.

source




3 commentaires

  1. Faire parler les tableaux avec les technos d’aujourd’hui : jolie idée !
    Une équipe de Museomix Paris avait en novembre dernier imaginé, elle aussi, le dialogue présent dans une œuvre classique (« Renaud dans les bras d’Armide » ).
    http://www.museomix.org/prototypes/palabrama/
    Ils ont créé une app qui permet de découvrir, dans le musée et depuis son smartphone ou sa tablette, le dialogue – forcemment décalé mais aussi pédagogique – des personnages de la scène.
    http://ubimix.com/Museomix/index-02.html


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *