Les ami(e)s ! 🙂

encore une superbe réalisation, poétique, artistique, bref, comme je les aime ! Ji Yong (Raisa de son petit nom), a réalisé cette installation sonore qui mélange le braille et le papier à musique perforé pour les orgues de barbarie. Ce doux mélange entre texte en braille, qui a du sens, qui raconte une histoire et… la musique, mélodieuse, dissonante, rythmée, offre en toute simplicité un ensemble très intéressant.

Dans la vidéo ci-dessous, cette transcription en braille d’une conversation entre deux designers est alimenté par deux petits orgues de barbarie et voici le résultat :

J’apprécie cette exploration sonore et visuelle car elle confère au texte une forme qui va bien au-delà de la langue écrite et parlée, un méta discours pour le plaisir de nos oreilles donc ! 🙂

source




3 commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *