C’est communautech qui nous en parle ce matin… Vous n’avez peut-être pas connu l’ère dans l’histoire de l’édition où, d’un coup d’aérographe l’on masquait une ombre, rattrapait un cliché sans contraste ou l’on effacait une bouteille d’alcool pouvant compromettre la réputation d’un interviewé… Apparemment, la pratique de l’aérographe était très utilisée également auprès des dictateurs et autres manipulateurs d’opinion… Mais réjouissons-nous, photoshop est là ! 🙂


(regarder la taille des jambes ! ça fait mal ça !)

Communautech nous en dit plus :

Aujourd’hui, l’expert ne gratte plus les vernis ni ne passe les images aux rayons X. Il analyse la luminance des clichés numériques, cherche des motifs répétitifs, fouille dans les échelles colorimétriques et s’acharne sur la détection de « détourage ». Car l’ère de la photographie numérique sonne l’avènement du règne des faussaires Photoshopesques. Neal Krawetz, de SecDev, a souvent écrit sur cette forme de hacking très discret qu’est la désinformation par modification des images numériques. Un Barack Obama « plus noir que vous ne pensez »* ou des missiles Iraniens qui se multiplient comme des petits pains aux noces de Téhéran. Ce dernier exemple, d’ailleurs, sert de catalyseur à Errol Morris, à qui le New York Times ouvre ses colonnes. Et Morris d’interviewer Hany Farid, un autre spécialiste de l’image politique photoshopée. Farid parle des techniques de détection, des contre-mesures utilisées par les faussaires, des manipulations psychologiques qui accompagnent nécessairement ce genre de trucage (ainsi les affirmations de Colin Powell à propos des photographies satellite montrant les prétendus stocks d’armes de destruction massive en Irak). Avec la numérisation de l’image, avec la disparition –fichiers RAW exceptés- de tout support crédible pouvant constituer une preuve recevable, avec l’amélioration constante des outils et techniques de modification, le hack d’une photographie peut avoir des conséquences biens plus graves qu’une « faille du siècle » affectant les DNS ou un « bug majeur » touchant un navigateur Web très répandu.[via]

Alors, vous manipulez aussi vos photos ? Vous remarquez quand une photo est truquée, photoshopée ..?




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *