internet

Hello !

On continue dans les études, j’en lis beaucoup en ce moment et j’apprends également énormément de choses grâce à ces rapports sur la prospective, sur Internet mais j’en profite également pour imaginer comment le design ouvre des pistes et trouve des réponses dans tout ceci. Je vous publie donc une étude sur la « dynamique d’internet » et sa prospective 2030… c’est à dire demain ! 🙂

Cette étude a été réalisée sous la direction de Laurent Gille, Télécom ParisTech et Jacques-François Marchandise, Fondation internet nouvelle génération (FING) pour le Commissariat général à la stratégie et à la prospective.

Présentation

« Internet forme sans aucun doute l’innovation la plus importante de la fin du XXe siècle. Aujourd’hui, plus de 2,5 milliards d’êtres humains y sont connectés. Demain, internet nous reliera également à des dizaines de milliards d’objets, de capteurs, de robots, qui dialogueront entre eux et prendront progressivement en charge des pans entiers de la gestion de notre vie quotidienne. La dynamique d’internet influence l’ensemble de notre économie, offrant de réelles opportunités de croissance mais obligeant des secteurs entiers à s’adapter. Plus largement, internet bouleverse les organisations, les modes de production, le travail, le rapport au savoir et à la connaissance, l’expression démocratique, les liens sociaux et le rôle de la puissance publique.Nous ne sommes qu’à l’aube des transformations numériques de nos sociétés. À partir d’une analyse rétrospective d’internet, cette étude a cherché à dégager les tendances que crée une histoire forte désormais de plus de vingt ans, sans négliger les ruptures que suscite une croissance jusqu’à présent quasi exponentielle. Puis elle s’est penchée sur les tensions multiples que provoque un tel développement dans la société, et sur les bifurcations qu’elles peuvent induire. Enfin, elle a cherché à en tirer des recommandations de politique publique. »

Le rapport

source




5 commentaires

  1. Je rejoins l’idée qu’un résumé dans les grandes aurait été intéressant car lire 208 pages cela prendrait un temps fou avant de s’en faire une idée. Le sujet est intéressant en tout cas.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *