graf

Hey ! 🙂

On continue cette belle journée avec le New York City Ballet qui a mandaté des artistes contemporains pour créer des œuvres d’art originales inspirées par l’énergie unique des danseurs spectaculaires de la troupe. Vous le savez-peut-être mais le New York City Ballet est une des meilleures troupes de ballet au monde et travaille souvent avec de très grands artistes émergents. Voici un aperçu de cette belle collaboration !

La vidéo

Mon idée

Dans l’idée et dans sa réponse formelle, le projet est superbe et une installation est présentée en février aux US. Vous me connaissez, j’ai tendance à mettre du numérique et de l’interactif là où ça s’y prête bien et dans ce cas de figure, plutôt que de faire de cette expérience simple « web documentaire » comme il est de bon ton en ce moment, j’imaginerai bien un dispositif de tracking qui enregistre les gestes des danseurs (ça existe depuis un petit bout de temps maintenant) et un dispositif qui enregistre le cheminement artistique des peintres, des dessinateurs, des artistes graphiques. Ensuite, avec une expérience en ligne, une application sur tablette ou autre, j’imagine qu’il serait intéressant de croiser les mouvements des danseurs (seuls et ensemble) avec la création (dans le temps) des artistes (seuls ou ensemble). Vous recoupez le tout avec de la musique et le tour est joué !

Pour résumer :

  • De la danse qui donne des données enregistrées (des coordonnées).
  • De la peinture (expression graphique) qui donne des données enregistrées > une histoire, des étapes
  • La musique en guise de timeline.



4 commentaires

  1. ton « ensuite » est intéressant et ce serait bien de voir le résultat car actuellement ce qu’on voit sur la vidéo ce n’est pas trop mêlé. On dirait que la danse et la peinture sont à côté mais c’est tout. Rien de plus. Dommage. J’espère qu’il y aura un « ensuite » avec une vraie association de la peinture, la danse et une petite musique comme tu dis.

  2. Personnellement, je trouve assez dommage de lier l’expression du corps à travers la danse à quelque chose d’aussi mécanique qu’un ordinateur.

    Mais je suis cependant curieux de voir le résultat.

  3. (Si j’ai bien compris ce que tu veux dire) Matt Pyke a fait créé des installations où il projète la vidéo d’un danseur et via un langage informatique, tout un système se crée autour, à partir des pixels composés par le danseur en question. Sur son mouvement, le danseur avance d’une direction vers une autre comme forçant le passage. C’est assez beau.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *