Bonjour ! 🙂

Ce matin Jean Louis Fréchin nous fait part de sa réflexion concernant les “nouveaux objets” ou néoobjets. Derrière ce terme quelque peu étrange se cache en fait l’évolution de l’objet, depuis sa conception au design en passant par son industrialisation.

Voici dont la vision de de Jean Louis concernant ces nouveaux objets :

– Les objets sont des choses domestiquées

– La production d’objet standards tend à devenir une production industrielle d’objet unique.

– Les objets deviennent des dispositifs à terminer ou à continuer. Cette posture remplace la notion obsolète de customisation, c’est à dire de personnalisation retardée.

– Les objets peuvent être une information. L’objet devient alors l’instanciation matérielle d’un système immatériel. Ces objets possèdent une histoire, une temporalité de production et une localisation de production ad Hoc. On appelle ces sites de production/fabrication des FabLAb. Bruce Stierling les a appelé  ”spime”.

– Le « NéoObjet » offre des fonctions et des services non tangibles qui n’existent que par le résultat qu’elles produisent.

– Les objets peuvent être des terminaux captant et publiant des informations. Ces objets sont des extractions simplifiées des possibles d’aujourd’hui, des objets bavards. on les appellent des blogjets, des phydgets.

– les objets métissés: les objets nouveaux s’appuient sur des dimensions symboliques préexistante et nouvelles.

Reste maintenant à mettre un visage et une forme sur ces objets d’aujourd’hui (de demain?) pour imaginer ce que ces notions qui gravitent autour de l’objet peuvent devenir




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *