Hello à toutes et tous !

Levé de bonne heure ce matin, Paris est toujours aussi calme et donc se prête plutôt bien à la réflexion. J’en profite donc pour vous partager cette vidéo qui questionne le rôle du designer auprès de différentes personnes.  Ce film qui est réalisé par le CIID présente ainsi les designers comme des personne qui ont une énorme responsabilité à assumer et cela va au-delà de l’utilisation de matériaux et du plaisir esthétique. Le discours est donc de s’éloigner de la finalité du produit pour se rapprocher d’une image plus grande, d’un contexte, d’un usage, d’un impact social.

Le désir croissant pour les gens de personnaliser et de démocratiser leurs produits, et l’importance toujours plus grande du design de service ont un impact très fort dans l’évolution du rôle du designer, le plaçant dans un écosystème encore plus vaste. Les designers ont ainsi le pouvoir de changer la façon dont les gens vivent leur vie quotidienne et les stratégies de l’entreprise, les aspects technologiques, les volonté marketing, etc. ne sont plus  des aspects parmis tant d’autres que les designers doivent prendre en compte aujourd’hui… 🙂

Enfin, heureusement, la vision du designer évolue dans le temps et selon les contextes et les personnes, je suis donc toujours curieux de savoir comment ce rôle se décline sous toutes ses facettes ;-)

Merci Josick




3 commentaires

  1. cool :mrgreen:
    je crois que le rôle du designer se détermine déjà par la manière dont il determine son métier, il reste beaucoup de confusion en France, en tout cas pour le web.

    Graphisme, web design, graphisme a but marketing… Le designer s’il se definit entre dans un écosystème, pour te reprendre, passionant et agrandit son horizon.

    j’ai heureusement l’impression que la nouvelle génération, plus DIY l’a bien compris et éduquera ses aînés 🙂

  2. Merci pour cette vidéo. Les problématiques qu’elles traitent sont toutes très essentielles et sont très bien amenées.
    J’ai eu peur de tomber sur une autre vidéo au discours un peu bêta, type « le design peut changer le monde » (même si cette même expression appraraît dans le film, mais je trouve qu’elle y fait sens), sans rien apporter de très intéressant.
    Quelque chose du type : http://bit.ly/pQArag

    Je trouve super séduisante cette idée de démocratisation du design. J’ai un profond respect pour les personnes qui prônent une approche de création en commun avec les gens et qui n’essaient pas d’imposer leurs systèmes propres. C’est sans doute d’ailleurs de cette seule manière que le design peut contribuer au progrès social.
    Intéressant aussi le rapport à la technologie et la manière dont les designers sont présentés tantôt comme devant essayer de s’adapter constamment, tantôt comme essayer de revenir à quelque chose de bien plus essentiel (qui est finalement l’option que le film semble retenir), en prenant le temps de penser les choses intelligemment.
    Ce qui est prôné ici, finalement, c’est une approche conviviale du design, dans le sens où l’entend Ivan Illich : http://jeanzin.fr/ecorevo/politic/subvert/ecorev/rev01/illich.htm


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *