Pour ce début d’après-midi je vous présente le travail de Sergio Albiac qui a réalisé un nouveau type de portrait, une nouvelle façon d’aller au-delà des apparences physiques et de tenter de représenter l’univers intérieur d’un être humain, à travers ses souvenirs, ses émotions, ses relations et son histoire personnelle. Tout cela s’organise autour d’une élégante métaphore de portrait à la peinture. Je vous laisse découvrir, c’est très expérimental, intéressant… vivant !

Cette représentation graphique questionne sur ce qu’est un portrait vraiment réaliste à l’heure du numérique.

source




5 commentaires

  1. Sans la musique voilà ce que je vois :
    un trop plein de fondu, de flottement, un zoom très lent.

    Ce que je n’aime pas dans ce travail c’est que la fin ne justifie pas les moyens… J’ai l’impression de voir une mauvaise pub qui essaye de m’arracher des larmes pour me convaincre de la qualité du produit. Et ça désormais, ça me passe au-dessus.
    Je n’aime pas, c’est mon avis.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *