Hello toutes et tous ! 🙂

Ce matin, une chouette nouvelle, il s’agit d’une petite conférence présentée au Palais de Tokyo et qui s’intitule « Imitations authentiques ». Si le 16 juin 2010 vous êtes disponibles et que vous aimez bien le Palais de Tokyo, sachez qu’à 19h30, vous pourrez rencontrer Matthew Carter


(photo)

Matthew Carter, en deux mots, est un dessinateur de caractère britannique installé à Cambridge dans le Massachusetts. Ce talentueux typographe a été à la fois témoin et acteur du passage de la typographie au plomb à la typographique numérique, avec entre autre la création, au milieu des années 90, d’alphabets qui optimisent la lisibilité à l’écran. On lui doit notamment :

  • le Verdana,
  • le Tahoma,
  • le Georgia,
  • le Mantinia,
  • le Sophia,
  • le Big Caslon,
  • l’Alisal,
  • le Miller,
  • le Fenway,
  • le Vincent

Au programme :

La conférence présentée au Palais de Tokyo s’intitule « Imitations authentiques ». Carter prévoit d’expliquer sa dette vis à vis de l’héritage historique et de décrire des cas où le dessin de lettres issues de formes anciennes a été adapté aux besoins des usages contemporains (ITC Galliard, Big Caslon, Miller, Vincent et Yale). Ses créations sont plus ou moins fidèles à leurs modèles, ce qui soulève des questions sur la responsabilité et la fidélité aux formes traditionnelles, sur l’interprétation et l’adaptation pour les nouvelles technologies.

Bref, si je peux me libérer, je risque très certainement d’y aller, ça risque d’être vraiment chouette !

> En savoir plus (et les réservations!)

(merci Astrid)




2 commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *